Re: Résistance négative [was : Un transistor en ciment]

Au temps pour moi, je voulais dire cette branche.
L'électronique adore les boites noires. Une résistance négative est une boite noire qui se comporte comme une résistance négative théorique, tout au moins dans la gamme de valeurs qu'on désire traiter.
Tu sais à quoi égale l'impédance, en statique ?
--
LeLapin
Reply to
LeLapin
Loading thread data ...
Le Thu, 23 Dec 2010 13:37:45 +0000, Nietsnie a écrit :
Z'avez oublié votre ami Lavau :-)
Reply to
Tarasz
Le problème est que "résistance négative" ça ne veut rien dire. Si on appelait chaque chose par son nom, ce serait tellement simple...
Oui, je sais lire.
--
Jean-Claude Pinoteau
Reply to
Nietsnie
Non, c'est lui qui m'a oublié - semble-t-il - alors, moi, je n'ai pas de raison de relancer...
--
Jean-Claude Pinoteau
Reply to
Nietsnie
Nietsnie a tapoté du bout de ses petites papattes :
*C'est* son nom. C'est même sa définition et s'utilise couramment dans les calculs en électronique. Le fait que le composant soit un idéal virtuel mais simulable n'enlève en rien sa valeur théorique.
--
LeLapin
Reply to
LeLapin
On Dec 23, 2:28 pm, "Nietsnie"
| c'est une r=E9sistance NEGATIVE.
Cette appellation veut dire que la r=E9sistance est n=E9gative. On ne peut pas faire plus simple et direct, ni etre plus clair qu'en appelant un chat, un chat.
Encore =E0 jouer sur les mots ? Un dip=F4le qui passe 1 A sous 1 V a une r=E9sistance de 1 Ohm, cette valeur ( 1 =3D +1 ) est strictement positive, point final.
Ce qui est incorrect est de me faire dire ce que je n'ai pas dit, c'est uniquement toi qui confonds diode tunnel avec circuit NIC.
Pour la =E9ni=E9me fois, je n'ai pas d=E9sign=E9 une diode tunnel sous le nom de "r=E9sistance n=E9gative", mais j'ai soutenu que sa courbe U=3Df(I) pr=E9sente une pente LOCALISEE pour laquelle du/di < 0 et QU'EN CES POINTS sa r=E9sistance dynamique est n=E9gative.
Par contre j'ai bien nomm=E9 "r=E9sistance n=E9gative" l'imp=E9dance que pr=E9sente le circuit NIC. (que TU assimiles maintenant =E0 une diode tunnel)
Soit : convertisseur d'imp=E9dance NEGATIVE, c'est-=E0-dire qui r=E9alise la conversion d'un terme +Z (positif) en un terme -Z (n=E9gatif) appliqu=E9 =E0 un condensateur -j/wC cela donne une self jwL, appliqu=E9 =E0 une r=E9sistance R cela donne une r=E9sistance -R et aucun =E9lectronicien qui se respecte n'y voit de probl=E8me.
me
.
Non, ils ne le font pas : encore une fois c'est uniquement toi qui confonds un sous-ensemble LOCAL de la caract=E9ristique d'une diode tunnel (un composant unique) avec celle d'un NIC (un circuit complet) qui est d'ailleurs d'un usage bien plus versatile. Encore une fois tu fais dire aux autres ce qu'ils n'ont pas dit, juste pour d=E9fendre un point de vue intenable que tu es le seul =E0 soutenir.
en
.
Dans ce cas il est pour le moins curieux que tu aies si longtemps ni=E9 la r=E9alit=E9 physique des r=E9sistances n=E9gatives, que tu aies autant de difficult=E9s conceptuelles =E0 saisir le principe de fonctionnement du cicuit NIC, que tu le confondes avec une diode tunnel, et surtout que tu aies os=E9 affirmer sans sourciller que les tensions et courants sont "absolus".
Reply to
Jean-Christophe
Nietsnie a écrit :
c'est vrai ça !
comment va, vieux cadavre bouffi ?
Reply to
Je mange du rat
On Dec 23, 2:33 pm, "Nietsnie"
Tu admets donc sa r=E9sistance n=E9gative.
C'est une affaire de mots qui ne remet pas en cause la grandeur physique identifi=E9e comme "r=E9sistance n=E9gative".
Parce-qu'aucun professionnel ne les confond. Parce-que les "entit=E9s ne doivent pas =EAtre multipli=E9es sans n=E9cessit=E9". Parce-qu'une r=E9sistance de 1 Ohm et une r=E9sistance de -1 Ohm sont toutes les deux des r=E9sistances : Parce-que (pour la 2e fois) leur dimensions physiques sont bien homog=E8nes =E0 une r=E9sistance [ L^2.M.T^-3.I^-2 ]
| Mais c'est bien ton droit le plus | strict de trouver tout cela ubuesque.
De meme qu'il suffit d'un minimum de bon sens pour observer de ses propres yeux que le Soleil tourne autour de la Terre, et de trouver ubuesque que la Terre tourne autour du Soleil.
Reply to
Jean-Christophe
Nietsnie a écrit : C'est moi qui avais conçu un générateur qui se calait sur la
sans déc ! t'es 'achement fort ; et je suis sûr que ce truc combat aussi le palu, le sida, le cancer, la couille molle, et les bajoues tombantes (tu devrais te servir de ton invenion, vieux débris lunaire)
Reply to
Je mange du rat
Le 23/12/2010 16:33, Nietsnie a écrit :
vous devez pas aimer les complexes, quaternions, octonions et sédénions en maths ! et pis, vous n'avez pas aidé à trouver de solution à mon envie d'échange de caca !
Reply to
momo2500
Deux exemples d'application pratique d'une r=E9sistance n=E9gative :
1) La r=E9sistance parasite d'un LC (simul=E9e ici par 100 Ohms) est ANNULEE par une r=E9sistance n=E9gative de -100 Ohms : si ce n'=E9tait pas le cas, le LC n'oscillerait pas.
formatting link

2) Le circuit de Chua, qui utilise une r=E9sistance n=E9gative pour r=E9aliser un oscillateur cahotique : il ne fonctione que gr=E2ce =E0 la r=E9sistance n=E9gative. Voyez le trac=E9 param=E9trique du bel attracteur =E9trange ...
formatting link
Reply to
Jean-Christophe
Le Wed, 22 Dec 2010 22:33:50 +0000, Nietsnie a écrit :
avec une résistance : P=RI^^2 donc : R>0 P est positif = consommation d'énergie (cas connu) R
Reply to
moi-meme
"Nietsnie" a écrit dans le message de news: iettkc$443$ snipped-for-privacy@shakotay.alphanet.ch... | François Guillet wrote: | > "Nietsnie" a écrit dans le message de | > news: ier2nj$ibv$ snipped-for-privacy@shakotay.alphanet.ch... | > ... | >> Bien sûr. Mais aux bornes de l'ensemble on a une tension et il y a un | >> courant qui circule. La loi d'Ohm indique ainsi une résistance | >> équivalente pour ces deux valeurs et on ne peut pas dire que la | >> résistance est de zéro. D'ailleurs, si elle était de zéro, la | >> puissance dissipée serait de zéro, ce qui n'est pas le cas. | > | > Cette résistance négative, c'est la "micro-rupture du fil de cuivre" | > dont tu parlais. Elle est en série sur un fil. Elle puise l'énergie | > servant à l'amplification des signaux adsl, de la tension qu'il y a à | > ses bornes et du courant continu qui la traverse. | > C'est un cas on ne peut plus trivial et typique de résistance | > négative. | | Non. Dans le principe, oui. Mais avec un gain de 20, certainement pas. Et | certainement pas avec les données du problème. | | Anyway, une résistance négative ne puise pas d'énergie où que ce soit. Elle | a une valeur de résistance qui varie curieusement selon la tension à ses | bornes. Mais elle reste avant tout une résistance, c'est à dire que dans | tous les cas elle consomme de l'énergie.
Comment veux-tu amplifier sans énergie ?!!! Tu es vraiment obtus. Une résistance négative est un dipôle actif, et cette résistance n'est négative que dans une partie dynamique tandis qu'elle est toujours positive en statique. "For negative resistance to be present there must be active components in the circuit providing a source of energy. This is because current through a negative resistance implies a source of energy just as current through positive resistance implies that energy is being dissipated. "
formatting link

Reply to
François Guillet
N'a-tu pas compris qu'il doit se contredire pour avoir toujours le dernier mot. Parfois il réfute même ce que tu n'a pas dit :-) Cà lui permet de causer - Et ainsi il croit qu'il argumente :-)
Reply to
Raymond Schmit
Pourquoi inventez vous que dans une résistance négative le courant passe dans le sens contraire ??? La résistance négative n'est pas un élément qui fait courir le courant à l'envers ... mais présente la caractéristique que lorsque la tension augmente le courant diminue ..ce qui est un effet inverse d'une résistance normale.
Reply to
Raymond Schmit
On utilise l'acronyme CTN pour les résistance à coefficient de température négative, LED pour ce que vous savez, pourquoi pas celui qui est approprié dans le cas présent ? Et pourquoi ne pas avoir utilisé "résistance inverse" (plus approprié il me semble) pour se distinguer de l'autre élément?
--
Jean-Claude Pinoteau
Reply to
Nietsnie
Tu détournes la question. Une résistance n'a par définition aucun pouvoir amplificateur. Un circuit actif qui amplifie n'est pas une réistance.
Non, cela ne veut rien dire. Si on se limite à la diode tunnel, elle a une partie de sa courbe caractéristique en pente positive et une partie négative. Et une pente ne se qualifie positive ou négative qu'en différentiel.
Ceci concerne les NIC (negative impedance converter). Dans une diode tunnel, il y a de l'énergie dissipée sur tous les points de la courbe, même en pente négative.
--
Jean-Claude Pinoteau
Reply to
Nietsnie
Ben oui on joue sur les mots, depuis le début. Si appeler un circuit actif "résistance négative" n'est pas jouer sur les mots, que vous faut-il d'autre ?
Justement non, je m'érigne contre ceux qui parlent de résistance négative pour NIC.
C'est bien.
Non, justement, je suis contre. l'amalgame NIC-diode tunnel. Et je suis contre "résistance négative" pour le NIC. D'ailleurs, même la notation est absurde. Si on dit -R alors que R est un élément négatif, donc (-R) est positif.
Un mathématicien, oui !
Et le terme conversion est d'ailleurs incorrect. On devrait dire générateur ou simulateur. Admettons qu'il y ait conversion, dans la mesure où on intégre une résistance R et que l'ensemble se comporte mathématiquement comme -R (idem pour un condensateur, une self).
Versatile ? Tu oublies les contraintes de l'ampli op, par rapport à sa tension d'alimentation (relation et amplitude). Le NIC a une plage d'utilisation limitée (caractéristique de l'ampli op), tout comme une diode tunnel, qui elle et utilisable n'importe où dans un circuit alors que le NIC a une contrainte liée à la tension d'alimentation de l'ampli op.
Je suis un iconoclaste et je me suis érigé contre l'utilisation abusive de terminologies qui sont trompeuses et l'amalgame de circuits complètement différents.
C'est ton interprétation, fausse, simplement parce que j'ai secoué un cocotier dans lequel tu te complais. Je n'ai jamais nié la réalité des dispositifs à pente résistive négative, ni nié le NIC. Et je continue d'affirmer que dans deux circuits en série, le courant circule dans le même sens, quelles que soient tes justifications vectorielles.
--
Jean-Claude Pinoteau
Reply to
Nietsnie
Tiens, justement, je viens d'entrer dans une équipe qui guérit le palu (ça, je faisais déjà), le cancer et le sida. On leur envoie des malades en fin de vie, d'Europe et d'ailleurs, et ils s'en tirent plutôt bien.
Et j'utilise aussi des trucs à base d'électronique (champs magnétiques hautes fréquences pulsées) mais c'est Lakhovsky qui en est l'inventeur.
--
Jean-Claude Pinoteau
Reply to
Nietsnie

ElectronDepot website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.