Re: Résistance négative [was : Un transistor en ciment]

C'est Marrant, Lapin, parce que tu cautionne une énorme connerie ! Et tu prétends ailleurs y connaitre ???? Peux tu dire où le courant circule en sens inverse d'une simple résistance dans son montage ? Cela va t-être un peu plus dur que tes attaques personnelles imbéciles...
--
Jean-Claude Pinoteau
Reply to
Nietsnie
Loading thread data ...
Tu pourrais même dire que tu avales... Je viens de te voir cautionner un schéma avec ampli op qui contredit la thèse de l'auteur, mais toi tu n'as manifestement rien pigé au film!!!
--
Jean-Claude Pinoteau
Reply to
Nietsnie
Nietsnie a écrit :
ça va, tu t'es bien masturbé avec ta compulsivité à répondre pour avoir le dernier mot ? hein, gros escroc ? nul en tout, mais je te rassure, pas moins en électricité/électronique que dans d'autres domaines ; en fait, y'a que dans l'escroquerie ou tu décolles, faiblement, du sol !
Reply to
Je mange du rat
"Nietsnie" a écrit dans le message de groupe de discussi>> On Dec 22, 1:29 pm, "Nietsnie"
Bonsoir,
Une résistance négative, pour un électronicien, est concrètement un montage à base d'AOP...C'est l'AOP qui fournit l'énergie dissipée par la résistance positive, quand cette association est faite...donc depuis les rails d'alim de l'aop jusqu'au montage, via l'AOP.
formatting link

R=-R3 entre J1 et J2
Rq: une étude de stabilité est nécessaire suivant dans quoi on inclut le montage
Mais mon petit doigt semble me dire que vous penser à une diode tunnel en ignorant ce genre de montage....Ce qui expliquerait tout.
Cordialement
Vincent
Reply to
Vincent Thiernesse
On Dec 22, 5:54 pm, "Nietsnie"
| R < 0 reste valable aussi lorsque U et I sont constants.
=AB C'est tout b=EAte =BB (sic)
formatting link

Si. Etudies ce circuit et tu comprendras.
formatting link

Il dit cela parce-que lui, il comprend l'=E9lectronique, et a m=EAme fait souvent preuve d'une inventivit=E9 originale en ce qui concerne la conception des circuits =E9lectroniques. Toi tu sembles sourd, ou de mauvaise foi, (voire les deux) et cela margr=E9 toute la patience que l'on t'accorde.
Effectivement, je n'avais encore jamais vu quelqu'un nier un concept et une technique pourtant connus et appliqu=E9s par beaucoup et depuis assez longtemps, surtout quand on en d=E9taille le principe.
| le signe de U est oppos au signe de I | c'est pourquoi le signe de R =3D U/I est n gatif.
Non, pas pour ceux qui savent de quoi il s'agit. Dommage : l=E0 tu avais compris quelque chose, mais h=E9las cela n'aura pas dur=E9 longtemps. Creuse cette id=E9e et tu comprendras le principe.
| Pour obtenir une r sistance nulle on met en | s=E9rie une r=E9sistance R avec une r=E9sistance -R.
Nuance : TU ne le con=E7ois pas.
J'ai d=E9ja donn=E9.
formatting link

Tu as d'ailleurs toi-meme donn=E9 un lien vers Wikip=E9dia, mais curieusement tu as soigneusement =E9vit=E9 ces autres informations de ce meme Wikip=E9dia, qui d=E9crivent le concept et meme les circuits permettant de les mettre en pratique.
Je te r=E9p=E8te que c'est connu, ce n'est pas MA th=E8se. Ce qui est fantaisite, c'est TON n=E9gationnisme =E0 propos d'un concept =E9prouv=E9, alors que tu croies en ces =AB champs =E9lectriques qui font bien dormir =BB
| Un peu de r flexion te montrera qu'un g n rateur de tension | 'E' d'imp dance interne 'r' verra une r sistance R - R =3D 0 | et que le courant qui y circule vaudra E/r.
Il le faut bien puisqu'=E0 ces arguments tu n'opposes que de la mauvaise foi.
D=E9ja donn=E9s, d=E9ja cit=E9s.
C'est simple =E0 comprendre, mais uniquement avec un minimum de bonne volont=E9 et de bonne foi, deux qualit=E9s que tu sembles mettre un point d'honneur =E0 n=E9gliger.
D=E9ja donn=E9es, d=E9ja cit=E9es.
Avec 2 piles, 3 r=E9sistances et un AOP tu pourras toi-meme fabriquer un circuit qui montre une r=E9sistance n=E9gative, et faire enfin les MESURES physiques qui te convaincront.
formatting link
Reply to
Jean-Christophe
"Nietsnie" a écrit dans le message de news: ier2nj$ibv$ snipped-for-privacy@shakotay.alphanet.ch... ... | Bien sûr. Mais aux bornes de l'ensemble on a une tension et il y a un | courant qui circule. La loi d'Ohm indique ainsi une résistance équivalente | pour ces deux valeurs et on ne peut pas dire que la résistance est de zéro. | D'ailleurs, si elle était de zéro, la puissance dissipée serait de zéro, ce | qui n'est pas le cas.
Cette résistance négative, c'est la "micro-rupture du fil de cuivre" dont tu parlais. Elle est en série sur un fil. Elle puise l'énergie servant à l'amplification des signaux adsl, de la tension qu'il y a à ses bornes et du courant continu qui la traverse. C'est un cas on ne peut plus trivial et typique de résistance négative.
Reply to
François Guillet
"Jean-Christophe" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@l8g2000yqh.googlegroups.com...
euh ???
soit on considere que l'on est en dynamique (avec un dv/di) , donc on aura toujours une resistance negative.
soit on considere que V ne varie pas, dans ce cas, la notion de resistance negative n'existe pas, et l'on a une simple resistance, qui est la somme des 2
Reply to
jlp
On Dec 22, 9:35 pm, "jlp"
Ne confonds pas la partie n=E9gative de dv/di d'un dip=F4le avec un circuit =E0 AOP de conversion d'imp=E9dance n=E9gative.
formatting link

La r=E9sistance vue des points d'entr=E9e o=F9 l'on applique V vaut -R quelles que soient les variations de V, donc meme si V est constante.
Farpaitement ! Donc si on choisit une r=E9sistance R' > 0 de valeur absolue |R| =E9gale =E0 la r=E9sistance n=E9gative R < 0
Z =3D R' + R =3D R - R =3D 0
Reply to
Jean-Christophe
"Jean-Christophe" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@k11g2000vbf.googlegroups.com... On Dec 22, 9:35 pm, "jlp"
raisonnement specieux
car il ne suffitr pas de dire que l'on a une resistance negative (ce qui ne veut rien dire en soi), il faut poser la loi de noeuds or I est toujours dans le meme sens, dons U aussi.
je peus te dire la meme chose avec une self negative, ou un condensateur negatif, avec les memes equations
Reply to
jlp
On Dec 22, 6:04 pm, "Nietsnie"
|
formatting link
Tu le dis toi-meme : pente U/I =3D NEGATIVE, il s'agit donc d'une r=E9sistance NEGATIVE.
A propos de savoir lire: U et I sont d=E9finis positifs. Toute r=E9sistance conventionnelle a une pente situ=E9e dans les quadrants I et III du plan. Or la droite qui mat=E9rialise ici la pente est dans les quadrants II et IV du plan, par suite la r=E9sistance R =3D -U/I =3D U/-I est NEGATIVE.
|
formatting link
Ta remarque montre que tu interpr=E8tes intuitivement le sens de la fl=E8che qui indique I comme un sens positif et tu en d=E9duis I > 0. Or pour d=E9terminer le sens de I il convient d'abord de le CALCULER au lieu de croire ce que disent les petites fl=E8ches. Tu interpr=E8tes des dessins sans faire aucun calcul, tu ne peux pr=E9tendre r=E9futer un principe sans l'avoir compris.
Exemple: par convention un champ vectoriel est dirig=E9 vers l'ext=E9rieur de la surface orient=E9e qu'il traverse. Donc le vecteur gravit=E9 de la Terre est orient=E9 non pas vers le centre de la sph=E8re, mais vers l'ext=E9rieur : la =AB petite fl=E8che =BB est dirig=E9e vers les =E9toiles, donc, =E0 t'=E9couter, sur Terre la force de gravit=E9 serait orient=E9e vers l'espace ! Mais la gravit=E9 =E9tant positive vers le centre de la Terre, le vecteur gravit=E9 est NEGATIF.
Je suppose que par "lin=E9aire" tu veux dire "positive". Or une r=E9sistance n=E9gative n'est pas n=E9c=E9ssairement non-lin=E9aire, et une r=E9sistance peut etre =E0 la fois positive et non-lin=E9aire. ( et l'abus de points d'exclamation n'est pas un appui )
Il faut parfois se creuser la t=EAte pour comprendre, au lieu de regarder passivement les symboles d'un dessin; et de plus tu compliques inutilement les choses simples.
Que je passe autant de temps =E0 essayer de te faire saisir de quoi il retourne prouve deux points :
1 - Je pars du principe que tu PEUX comprendre. 2 - Tu ne comprends pas parce-que cela te choque.
Ne me donne pas tort sur le 1er point afin de pouvoir d=E9passer la limite du 2e.
Il suffit de COMPRENDRE le sch=E9ma.
Alors que tu as compris exactement le contraire de ce que montre ce sch=E9ma ?
Ok, alors =E9tudions-le ensemble :
formatting link

Le courant I d=E9sign=E9 par la fl=E8che orient=E9e vers la droite est celui qui traverse la r=E9sistance R. Suivant la loi d'Ohm ce courant vaut la tension aux bornes de R, divis=E9e par R. La tension aux bornes de R vaut: 2*V - V =3D -V ( et non pas +V comme tu le croyais ) donc le courant dans R vaut: I =3D -V / R puisque R > 0 et V > 0 cela implique I < 0 ( et non pas I > 0 comme tu le croyais )
Ce circuit pr=E9sente donc entre ses bornes une r=E9sistance R' de valeur R' =3D V/-I qui vaut -R qui est donc NEGATIVE.
Reply to
Jean-Christophe
On Dec 22, 10:18 pm, "jlp"
Si : cela veut dire que l'on a un dipole dont l'imp=E9dance a une partie imaginaire nulle et une partie r=E9=E9le strictement n=E9gative.
En d'autres termes, si on consid=E9re les orientations conventionnelles des tensions et courants, une r=E9sistance R vaut U/I avec R,U,I positifs alors qu'avec les meme conventions une r=E9sistance n=E9gative R' vaudra R' =3D U/I avec U et I de signes contraires. Et il ne s'agit pas de mesurer U (ou I) "=E0 l'envers" pour obtenir un rapport U/I n=E9gatif.
Tu me diras que pour l'instant c'est juste de l'alg=E8bre, mais il se trouve que l'on peut construire un circuit r=E9=E9l qui pr=E9sente entre ses bornes une r=E9sistance R < 0 et ca ce n'est plus de l'abstrait mais de la physique.
Alors applique ces m=EAmes lois =E0 ce circuit
formatting link
et tu verras que vu des points d'entr=E9e o=F9 l'on applique V, l'imp=E9dance vaut -R
... qui sont pr=E9cis=E9ment les principes mis en pratique par un convertisseur d'imp=E9dance n=E9gatif, qui permet de partir d'un condensateur de valeur C pour obtenir une self de valeur L (et inversement) ou d'une r=E9sistance R pour obtenir une r=E9sistance n=E9gative.
formatting link
Reply to
Jean-Christophe
Il s'agit du montage piqué ici :
formatting link

C'est un extrêmement mauvais exemple puisqu'il s'agit d'un artefact sensé démontrer la résistance négative alors qu'il y a un biais : on obtient 2v en sortie pour v en entrée uniquement parce qu'on fait appel à un ampli op et que celui ci est alimenté par une tension supérieure à 2v, bien évidement. Vous avez déjà vu des amplis op qui sortent une tension supérieure à leur tension d'alimentation ? On n'a là rien d'un circuit passif comme l'est une résistance négative.
D'autre part, nulle part on a -R. En entrée, le sens du courant est conforme à celui d'un charge résistive à laquelle on applique une tension positive et en sortie, pareil.
--
Jean-Claude Pinoteau
Reply to
Nietsnie
Non. Dans le principe, oui. Mais avec un gain de 20, certainement pas. Et certainement pas avec les données du problème.
Anyway, une résistance négative ne puise pas d'énergie où que ce soit. Elle a une valeur de résistance qui varie curieusement selon la tension à ses bornes. Mais elle reste avant tout une résistance, c'est à dire que dans tous les cas elle consomme de l'énergie. Si le dispositif puise de l'énergie à l'extérieur pour produire son effet et restituer de l'énergie, c'est un circuit actif, du genre des transistors.
--
Jean-Claude Pinoteau
Reply to
Nietsnie
"Vincent Thiernesse" a écrit dans le message de news: 4d123d1b$0$7687$ snipped-for-privacy@reader.news.orange.fr...
salut vincent je n'ai aucun probleme avec cette notion de resistance negative, mais je comprends aussi tres bien ce que veut dire Nietsnie
un ujt aussi est consideré comme etant une resistance negative (dans une partie de sa courbe) comment fourni t'il de l'energie ?
pourtant I est toujours dans le meme sens .
et entre autre: on ne peut pas mettre en serie une resistance bete et mechante, et une resistance "negative" et avoir une resistance nulle. ce qui veut dire que le generateur qui alimente ces resistances est en court circuit.
un gyrateur est une resistance negative ( pour suivre le fil ), mais en fait il fournit de l'energie (curieux pour une resistance )
bref, je ne comprends pas la polemique
tiens, au fait, quand je branche mes accus de perceuse (12V) sur mon chargeur, (13V) , j'ai le courant qui circule en sens inverse. j'ai une resistance negative ?
demain plomberie !
Reply to
jlp
Votre montage, déjà cité par Jean-Christophe, est une fausse résistance négative puisque à base d'un circuit actif qui dispose d'une source d'énergie externe. Ce n'est qu'un ampli avec une caractéristique particulière, mais surtout un circuit actif et non passif, contrairement à une "résistance". Mmême si c'est un semi-conducteur tel une diode tunnel qui est appelé résistance négative, c'est quand même un composant passif.
Cette discussion est cocasse! Je dis au départ que j'ai observé la création fortuite d'un transistor (donc circuit actif). On me dit que ce pourrait être une résistance négative (donc circuit passif) et pour me persuader, on me propose un montage avec un circuit actif!!! Ubuesque...
--
Jean-Claude Pinoteau
Reply to
Nietsnie
"Jean-Christophe" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@d8g2000yqf.googlegroups.com... On Dec 22, 10:18 pm, "jlp"
sur ce lien
formatting link
on a une resistance negative. peux tu me dire ce que l'on met comme resistance classique en serie, pour avoir une resistance nulle ?
(ce qui a eté dit dans ce fil)
t'inquiete pas , je connais tres bien les resistances negatives (gyrateurs), mais pas avec les enonces lus sur ce groupe.
Reply to
jlp
Ce graphe ne répond pas à la question. C'est pourtant hyper simple : aux bornes d'une résistance négative, une vraie (diode tunnel, la plus connue), lorqu'on applique une tension positive à la bonne borne et le moins à l'autre, le courant (conventionel) circule bien du + vers le -, comme dans toute résistance...
Mais ça fait plus de 40 ans que j'ai compris!
1 - Ce circuit *n'est pas* une résistance négative. C'est un circuit actif et non passif. 2 - En tous les points les lois de la physique sont respectés le courant (conventionel) circule bien de la borne + à la borne - et non le contraire comme tu le prétends.
Sur ce coup là, pas du tout!
C'est moi qui ai de la patience à supporter un interlocuteur qui voit le courant passer en sens inverse de ce que les lois de la physique retiennent invariablement. Dans une diode tunnel, le courant (conventionnel) passe toujours de la borne + à la borne -, quel que soit le point de fonctionnement.
SNIP le reste
Mais, ce n'est pas une résistance négative! C'est un artefact à base de circuit actif qui peut servir la même cause logique. Mais c'est un circuit actif, pas une résistance!
--
Jean-Claude Pinoteau
Reply to
Nietsnie

ElectronDepot website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.