pannes courantes des ampoules fluo-compactes ? - Page 2

Do you have a question? Post it now! No Registration Necessary

Translate This Thread From French to

Threaded View
Re: pannes courantes des ampoules fluo-compactes ?
Quoted text here. Click to load it
chauffantes de la cuisine, le four et lave linge et vaisselle

Cela ne nous fait pas deux réseaux ? Hum ?

Et puis tu rajoute, la télé ( remarque cela on peu s'en passer ), les PC, le
sèche cheveux, la hifi ................. Ah, oui on change tout

Remarque si tu est volontaire pour annoncer la bonne nouvelle , je me charge
de fournir le bucher
;>)

Quoted text here. Click to load it
baisser la consommation d'énergie

Totalement, avec deux grands groupes de solutions : Les intelligentes et les
tiennes ........ ;>)







Re: pannes courantes des ampoules fluo-compactes ?
Le 12/01/2011 19:04, JP a écrit :
Quoted text here. Click to load it

Oui, plus le réseau d'eau froide, celui d'eau chaude, celui du
téléphone. Dans une pièce technique telle la cuisine, juste cette pièce,
c'est pas un drame d'avoir un second réseau très réduit.
Alors, bien sûr, pour ceux qui préfèrent mettre le lave vaisselle dans
le salon, le lave linge dans une chambre, les plaques électriques dans
les WC etc, ça complique un peu.

Quoted text here. Click to load it

La TV alimentée en DC, vraiment aucun problème. C'est déjà presque comme
ça. Les PC en DC, c'est déjà presque ça. La HiFi, aussi. Sèche cheveux,
là, effectivement c'est un problème pour avoir de l'air très chaud, mais
pour le bruit, c'est mieux en DC brushless.

Quoted text here. Click to load it

Lorsque les panneaux solaires genre Nanosolar et autres technologies à
film imprimé vont rendre la filière amortissable en 3 ans sans
subventions, que tout le monde va se ruer dessus, que toute la puissance
de la maison passera par des batteries, il faudra bien repenser le
problème globallement. Et c'est pour bientôt. Les chinois s'en foutent
eux, de fabriquer AC ou DC.

Quoted text here. Click to load it

Ton groupe à toi n'est pas brillant, quel que soit son niveau.

--
JC Pinoteau


Re: pannes courantes des ampoules fluo-compactes ?
Quoted text here. Click to load it
eux, de fabriquer AC ou DC.

Non, non, acdc c'est australien  ;>)









Re: pannes courantes des ampoules fluo-compactes ?
Quoted text here. Click to load it

Le 48V ne fait pas l'unanimitE9%. Rien qu'en POE, il y a plusieurs
tensions. Ensuite, quand tu amE8%ne du 48 ou du 42 E0% des E9%quipements,
ils sont presque tous obligE9%s de baisser E0% 12 et/ou 5. Donc,
l'appareil final doit avoir un DC/DC. Hors, quand tu alloue le gabarit
pour un DCDC, prendre en entrE9%e du 50V, ou du 400, ne change pas grand
chose. Ca change pas grand chose, ni au volume, ni aux pertes prE8%s du
produit.

Par contre, les pertes entre le gE9%nE9%rateur 50V et le produit, elles
sont E9%normes. Comme il a E9%tE9% dit, plus ta tension est forte, moins =
E7%a
te coute cher en cuivre.

Un exemple assez vieux: regarde comment est foutu le Cray, l'original,
le premier. Le processeur E9%tait entourE9% de couches de matE9%riels: les
composants, les gE9%nE9%rateurs, les dissipateurs. Le secteur E9%tait
converti en rotation par des moteurs classiques; la transmission
traversait les dissipateurs, et la rotation E9%tait convertie en basse
tension au plus prE8%s du processeur (moins de 1m). En minimisant la
distance parcourrue par le 5V, il diminue les pertes par effet joule,
et quelques parasites.

J'ai bossE9% sur des projets d'alims 5/12V grouppE9%e, pour une baie
complE8%te. Et c'E9%tait pas du tout rE9%aliste. Juste E0% l'E9%chelle d'un=
e
baie, fournire 5V 1000A (pour 50 PC entassE9%s dans la baie). Quand j'ai
vu les contraintes qui naissaient autour, j'ai lachE9% le projet. Et je
ne parle que d'une baie: donc une baie de base, 2m40 de haut, tu fous
les alims au milieu, donc, les rails d'alims sur une demie hauteur ne
font que 500A sur 1m20 ...

Alors, du 5, ou 12v, E0% une E9%chelle domestique, sur 50m, mEA%me pas en
rEA%ve (en plus, tu glane tous les parasites ... dE9%jE0% que mon cable de
signal pour l'ampli son pE9%cho mon GSM sur E0% peine 2m, alors, imagine,
une cable de 50m de long ... )

Re: pannes courantes des ampoules fluo-compactes ?
Le 12/01/2011 23:46, Benoit-Pierre DEMAINE a écrit :
Quoted text here. Click to load it

Tu sais, je crois que l'histoire de l'évolution des installations
électriques va se faire sans notre avis à toi et moi. C'est le paramètre
gros sous qui va guider, tout en restant dans un paysage de réduction
des puissances et en intégrant des nouveautés comme le solaire qui doit
- selon moi - faire une entrée en force bientôt, avec les nouveaux
panneaux photovoltaïques (nanoparticules en film imprimé)amortissables
en 3 ans (voire 2 ou 1.5 sous les tropiques). Et si on amortit en 3 ans,
on peut payer un peu plus de cuivre...
Je ne vois pas qui résisterait à un tel appel de chants de sirènes.


--
JC Pinoteau

Re: pannes courantes des ampoules fluo-compactes ?
Quoted text here. Click to load it

Est-ce qu'on l'avait compris avant ou aprE8%s la mise en place de nots
techniques de tE9%lE9%phone ? Contourner l'oxydation constitue un petit
surtout pour les opE9%rateurs tE9%lE9%com. Si avant: pourquoi on a persE9%v=
E9%rE9%
dans le continue ?

Le pire, c'est que j'ai E9%tudiE9% E7%a en chimie :) mais j'avais
complE8%tement zapE9% de faire le lien avec l'oxydation systE9%matique des
fils d'interphone :) - boulay :D -

Re: pannes courantes des ampoules fluo-compactes ?
On Jan 11, 3:10 pm, Benoit-Pierre DEMAINE

| Sous un fort courant continu, avec le temps
| des contacts de diffE9%rentes nature gE9%nE8%rent
| souvent des rE9%actions chimiques nE9%fastes.

Quoted text here. Click to load it

L'ancien mode de numE9%rotation, non pas DTMF mais
avec des sE9%ries temporelles de 1 E0% 10 impulsions pour
coder les chiffres de 1 E0% 0, se faisait en court-circuitant
partiellement la tension continue en provenance du central.
Faire la mEA%me chose avec de l'alternatif aurait nE9%cE9%ssitE9% plus de
composants dans le poste tE9%lE9%phonique, donc un coFB%t plus E9%levE9%.

Mais j'ai bien prE9%cisE9% FORT COURANT vu que les
effets chimiques sont proportionnels E0% son intensitE9%.
Dans le cas d'une ligne RTC, vu le faible courant, ce genre de
problE8%me ne devrait arriver que bien aprE8%s la fin de vie du matE9%riel.

Ce dont parlait Charlot, l'alimentation en E9%nergie,
E0% puissance constante cela nE9%cE9%ssitera des courants
d'autant plus E9%levE9%s que la tension sera plus basse.
Charlot propose 42 Vdc : prenons par exemple un
fer E0% repasser, un aspirateur, un convecteur, etc
de 3 kW, cela correspond E0% 71 ampE8%res :
donc des cE2%bles de section plus large,
donc un volume de mE9%tal plus grand,
donc un poids plus E9%levE9%,
donc un coFB%t plus dE9%sastreux ...

Quoted text here. Click to load it

Personnellement je suis assez nul en chimie,
mais j'ai saisi le lien en voyant des cosses
de batterie de voiture en cuivre ( je crois )
sur des plots de batterie faits d'un autre mE9%tal :
sous l'effet du courant la rE9%action gE9%nE8%re une sorte
de pE2%te qui a le vilain dE9%faut d'EA%tre un isolant :
tout le contraire de ce qu'il faut.

Quoted text here. Click to load it

Dans ce cas je suis loin d'EA%tre sur que ce soit dFB%
au courant lui-mEA%me : mEA%me continu, il reste faible.

Re: pannes courantes des ampoules fluo-compactes ?
Quoted text here. Click to load it

Les interphones de portail, et les lignes de tE9%lE9%phone E0% usage
permanent (type ADSL), sont soumis E0% la mEA%me usure: un fil devient
vert, l'autre noir. ConstatE9% partout ou les fils sont dE9%nudE9%s, prE8%s
d'un contacte, lors de la pose par du personnel mal E9%quipE9%: prise T,
dominos, raccords, borniers ... et dE8%s qu'on sort des locaus habitE9%s,
ou le taux d'humiditE9% monte, c'est la catastrophe. L'oxydation va
parfois jusqu'E0% permettre une fracture spontannE9%e des fils (pour peu
que le fil pende, ait du poid ... boum).Domino mal sE9%rrE9%, il se crE9%e
une couche d'oxyde entre le fil en cuivre, et le socle (bronze ou
laiton).

Le seul moyen, utiliser des raccords 3M, JAMAIS proposE9%s en GSB: 3M
scotchlock (chez CGED, FRancobelge et Rexel). Tous les opE9%rateurs et
intervenants tE9%lE9%com utilisent la mEA%me rE9%fE9%rence. Et j'aimerais q=
ue
les installateurs de cloture qui posent les interphones de portail
utilisent aussi cette rE9%fE9%rence !!!

La forte tension, permanente, oxyde avec l'humiditE9% de l'air. L'effet
capacitif de l'air suffit. Le scotchlock est rempli d'une pate
isolante (contre l'humiditE9%).

C'est effectivement un phE9%nomE8%ne diffE9%rent de ce qui se produit E0%
basse tension, et fort courant en automobile. Sachant qu'en plus, en
automobile, sur la batterie, comme en info sur tous les accus au plomb
des onduleurs, on a un autre problE8%me: la migration des acides.

Ne fait surtout pas l'E9%norme et grissE8%re erreur de confondre ce
phE9%nomE8%ne spE9%cifique aux accus, avec ce qui se passe ailleurs dans le=
s
installations E0% courant forts :) Ca n'a rien E0% voire :)

Re: pannes courantes des ampoules fluo-compactes ?

Quoted text here. Click to load it


tout simplement parceque l'on trimballe de la voix, et que la tension
continue sur la ligne (ou plutot le courant) servait a faire fonctionner le
combiné.
et ceci d'une maniere vraiment tres simple
essaie de communiquer avec un interlocuteur en ayant une tension alternative
superposée, et tu n'entendras rien


Re: pannes courantes des ampoules fluo-compactes ?
Le 13/01/2011 21:20, jlp a écrit :
Quoted text here. Click to load it

Tiens, simple question :

Le 50VDC du téléphone avait effectivement et entre autres comme
justification les premiers micros à charbon, qui nécessitaient un
courant pour produire une modulation. Il y en a encore, pour les
nostalgiques et fouineurs de brocantes...

Mais, puisque l'électronique permet autre chose, si on avait une
modulation montante et descendante sans support DC, quelles seraient les
conséquences ?

- Le décroché. Une modulation > 20kHz pour le signaler ? (donc une alim)
- Le micro. Obligation d'un raccordement à une alimentation (batterie,
pile, secteur)
- Plus de tension continue permanente ni de courant polarisé. Quel effet
sur les conducteurs, les borniers, etc ?

Finalement, globalement, ça reste pas mal ce vieux truc...

--
JC Pinoteau

Re: pannes courantes des ampoules fluo-compactes ?

ignqui$qng$ snipped-for-privacy@solani.org...
Quoted text here. Click to load it

c'etait tres simple, et tres robuste (dans tous les sens) pour l'epoque.
et avec anti-echo local, tout cela sans electronique, un tranfo certes, un
micro charbon, une numerotation mecanique, mais efficace et robuste, et sans
alim exterieure


Re: pannes courantes des ampoules fluo-compactes ?
Le 11/01/2011 12:23, Jean-Christophe a écrit :
Quoted text here. Click to load it

C'est vrai, mais les contacts mécaniques, malgré tout peu fiables
justement à cause de la mécanique, sont voués à disparaitre. Un
interrupteur à MOSFET avec commande à effleurement, voire avec
variateur, c'est certainement plus fiable à long terme.

Quoted text here. Click to load it

Les fortes puissances, en habitation, ce sera de plus en plus limité.
D'autre part, le solaire, le néo-solaire et le stockage de nuit pour
utilisation diurne feront rapidement introduire les batteries dans les
installations. Même les pompes à chaleur (compresseur SCROLL ou rotatif)
en courant continu ont un bien meilleur rendement.

Quoted text here. Click to load it

Oui, sur les grandes distances. En installation intérieure, le DC est
meilleur puisqu'il ne produit pas de pollution électromagnétique à 50 Hz.

--
JC Pinoteau

Re: pannes courantes des ampoules fluo-compactes ?
On Jan 12, 4:54 pm, Charles

Quoted text here. Click to load it

Cela couterait plus cher, et le nombre de composants
E9%tant plus E9%levE9%, la proba de panne devrait l'EA%tre aussi.
De plus cela concerne uniquement les interrupteurs et
non les contacts entre deux mE9%taux de nature diffE9%rente,
parce-qu'il y aura toujours du cE2%blage et des borniers.

Quoted text here. Click to load it

Ce serait plutF4%t le contraire. Sauf erreur, je crois que
c'est une des raisons du passage du 110V en 220V.
Je crois qu'il a mEA%me E9%tE9% proposE9% d'augmenter la frE9%quence
E0% 400 Hz (pour des transformateurs et moteurs beaucoup plus
petits et lE9%gers, un filtrage plus simple et moins couteux, etc)
mais pas de la diminuer jusqu'au DC.

Quoted text here. Click to load it

Le solaire je veux bien y croire en Afrique,
mais sous nos latitudes, un peu moins.

Quoted text here. Click to load it

Certes mais ce n'est pas le souE7%i majeur du 50 Hz,
et le DC amE9%nerait son propre lot de dE9%fauts, E0% fortiori
en basse tension comme les 42 Vdc dont tu parlais :
un radiateur E9%lectrique de 4 kW pomperait 95 AmpE8%res !
( cE2%bles de section plus large, encore plus de mE9%tal,
poids plus E9%levE9%, coFB%t plus E9%levE9%, etc ... )


Re: pannes courantes des ampoules fluo-compactes ?
Quoted text here. Click to load it
c'est une des raisons du passage du 110V en 220V.

En habitation plus ou moins, surtout le transport basse tension ou le réseau
avec l'augmentation de la consommation était devenu insuffisants en diamètre
de câbles. Donc deux solutions : On refait tout le réseau ou l'on change la
tension.
La manip a été refaite en fin 90 ( pas sur de la date ) avec le passage de
220 a 240 v

Sinon effectivement plus la tension est faible, plus I est important avec ce
que cela comporte comme inconvénients au niveau calibre des câbles,
appareillages et augmentation des pertes. Je sais que l'on sort un peu de
l'electronique de base, mais par exemple en industrie on commence a passer
de plus en plus a des moteurs 680v ( et variateurs associés ) pour diminuer
ces couts, les composants de puissance tenant maintenant des tensions plus
fortes.


Quoted text here. Click to load it
à 400 Hz (pour des transformateurs et moteurs beaucoup plus
petits et légers, un filtrage plus simple et moins couteux, etc)
mais pas de la diminuer jusqu'au DC.

La fréquence ne fait rien a l'affaire, au contraire, une distribution en
400hz n'est guère réalisable avec l'augmentation des pertes fer dans les
transfos ( pour un machin 1Mva je vois mal utiliser de la ferrite ;>) et
surtout les pertes capacitives dans les lignes, sans compter les problèmes
inductifs. Le choix des fréquences des réseaux n'est qu'une suite de
compromis, l'optimum étant justement dans les 50/60 hz

Dans une de mes réponses précédentes j'ai fait allusion a IFA2000 ( des fois
que le père Charles m'en parles ... que dalle ) . C'est la liaison 2000Mva
entre la France et l'angleterre qui est réalisée en continu. Les raisons de
passer par un truc pareil ( et a l'epoque ce n'etait pas de l'onduleur de
fainéant ) outre les problèmes de synchro étaient le gain justement sur les
pertes capacitives et le fait de n'utiliser qu'un fil ( en réalité deux avec
le secours ) , le retour étant réalisé par le sol..

Le 400hz n'est utilisé que pour des questions de gain sur le poids des
masses magnétique, donc en aviation et encore  le standard est en train de
changer avec par ex l'a380. Pour éviter les boitiers réducteurs a vitesse
constante ( He, oui, les turbines n'ont pas une vitesse fixe ) les
alternateurs tournent a vitesse variable fournissant du 400 a 800hz lequel
est redressé pour être utilisé tel-quel, avec des onduleurs 400hz ou meme
50hz suivant l'utilisation.

Le continu a ses avantages, contrebalancés largement par les soucis de
transformation en tension et les avantages des moteurs alternatif ( surtout
tri )

Quoted text here. Click to load it
mais sous nos latitudes, un peu moins.

Totalement ........ sauf si tu me parle chauffage




Re: pannes courantes des ampoules fluo-compactes ?
Quoted text here. Click to load it
mes

Justement, je me demandais :) je serais probablement incapable de
bouffer l'E9%quation complE8%te du calcul, mais, je me demandais d'ou
venait cette valeur, en gros :)

Quoted text here. Click to load it

D'un autre cotE9%: pour l'ajustement en frE9%quence, si passer par le
continu E9%tait obligatoire, il n'E9%tait pas obligatoire que la partie
continue mesure 300km; elle aurait pu ne mesurer que 10m. Donc cette
histoire de synchro, j'y crois peu.

Re: pannes courantes des ampoules fluo-compactes ?
Le 12/01/2011 17:32, Jean-Christophe a écrit :
Quoted text here. Click to load it
.... Un

Vu les futures puissances pour l'éclairage, un interrupteur variateur en
un seul chip ou un seul module devrait être d'un coût ridicule en
production de croisière et le taux de panne étant du domaine
électronique, on a du temps pour voir venir.

Si le problème de contacts des borniers est vraiment un problème, je
suis sûr qu'il y a des solutions simples. Ne serait ce qu'un compound
conducteur et isolant de l'atmosphère. La soudure à l'étain pourquoi pas.

Je l'ai dit dans un autre message : nous allons être envahis bientôt de
panneaux photovoltaïques en technologie film imprimé, pour cause
d'amortissement en seulement 3 ans, et l'habitat individuel va subir une
révolution. L'essentiel de l'énergie sera dans des batteries. Qui
prônerait d'en faire du sinusoïdal juste pour des histoires de borniers ?

Quoted text here. Click to load it

Là, c'est la solution copie sur la dernière guerre appliquée à la
prochaine... On va déjà vers une situation d'habitat individuel avec son
énergie dans des batteries. Si en plus il faut aussi se farcir une
évolution en 400 Hz, ça fait beaucoup pour des populations plutôt
conservatrices.

Quoted text here. Click to load it

Certes, c'est pourquoi je parle aussi de néo-solaire. On a une
installation principale solaire, mais elle est en fait hybride, avec de
l'éolien (il y a maintenant des éoliennes adaptés aussi aux toits plats
des villes), du thermique (chaudières cogénération avec Stirling ou
panneaux à thermocouples), etc...

Quoted text here. Click to load it

Oui, alors là... Du chauffage électrique avec une installation solaire
ou hybride, faut oublier. Mais, des PACs à géothermie avec inverter et
compresseur SCROLL, oui. Avec 300 W on chauffe une belle maison
d'isolation moderne.

Le problème dans la révolution qui s'annonce, c'est l'habitat urbain.
(Et celle à JP)

--
JC Pinoteau

Re: pannes courantes des ampoules fluo-compactes ?
Quoted text here. Click to load it

Les batteries, c'est le point faible de tous les appareils modernes ?
le truc qui meurt en 6 mois E0% 2 ans dans la majoritE9% des appareils ?
qui pE8%se une tonne, coute une fortune, pollue, et est difficile E0%
recycler ? C'est bien de E7%a dont tu parles ?

Donc, tu pense que l'avenir de notre gestion de l'E9%nergie va dE9%pendre
d'un truc aussi pourri qu'une batterie ?


Re: pannes courantes des ampoules fluo-compactes ?
Le 13/01/2011 00:11, Benoit-Pierre DEMAINE a écrit :
Quoted text here. Click to load it

Non. Les batteries statiques, dites souvent "solaires", ont une
espérance de vie de 10 ans.

Quoted text here. Click to load it

Je n'y peux rien si l'avenir nous conduit inéluctablement à
l'augmentation de leur utilisation. Je constate cependant que de
multiples recherches actuelles tendent à faire évoluer ce domaine qui va
devenir autre chose que la traditionnelle batterie au plomb.

--
JC PINOTEAU

Re: pannes courantes des ampoules fluo-compactes ?
Quoted text here. Click to load it

Il y a encore E0% ce jour du 400Hz dans les bateaux et les avions

Pas tous, c'est en dE9%clin.

Re: pannes courantes des ampoules fluo-compactes ?
Quoted text here. Click to load it

vi vi  ,c'est cela ;>)

Quoted text here. Click to load it

Je connaissais le neo réalisme ;>)

Quoted text here. Click to load it

Polluantes et rendement de me..de

Quoted text here. Click to load it
en courant continu ont un bien meilleur rendement.

Un moteur dc ayant un rendement supérieur a un moteur alternatif, ben voyons
...... c'est pourquoi la sncf ( enfin alstom ) dans sa grande inconscience
est passée au moteur synchrones

Ps : Pour moi un brushless c'est un moteur alternatif .... des fois que, on
sait jamais

Quoted text here. Click to load it
meilleur puisqu'il ne produit pas de pollution électromagnétique à 50 Hz.

Et les multiples convertisseurs et alim a découpage nécessaires avec une
distribution en continu .... déjà que ce n'est pas bien glorieux



Site Timeline