Question basique: rôle des résistances - Page 2

Do you have a question? Post it now! No Registration Necessary

Translate This Thread From French to

Threaded View
Re: Question basique: rôle des résistances
On Jul 26, 6:34A0%pm, "Vincent Thiernesse"

Quoted text here. Click to load it

Je plaisantais evidemment !
( mais c'est vrai que j'avais pas mis de smiley )

Quoted text here. Click to load it

J'ai hesite a te dire "pas cap de faire un follow-up sur
fr.sci.physique" !
Mais autant ne pas attirer leur attention par ici ... ;-)


Re: Question basique: rôle des résistances

Quoted text here. Click to load it

je n'en doutais pas...mais un peu trop acide à mon goût....;-)

plaisanteries mises à part, ton post sur l'auto-corrélation ma motivé pour
calculer la celle de codages courants...C'est le code Miller qui m'a donné
le plus de fil à retordre mais j'y suis arrivé avec la DSP en prime qui
colle avec mes mesures...

Vincent


Re: Question basique: rôle des résistances

Quoted text here. Click to load it

http://cjoint.com/data/hAvILPU11B.htm

mesures:

http://cjoint.com/data/hAvKpnOIib.htm

joli...non ???

Vincent


Re: Question basique: rôle des résistances
On Jul 26, 8:40A0%pm, "Vincent Thiernesse"

Quoted text here. Click to load it

Pas mal du tout ... ca me rappelle les ED du CNAM :-)
Tu fais ca avec quel soft ?

Re: Question basique: rôle des résistances


Quoted text here. Click to load it

avec le logiciel TI Ninspire Cas

http://movies.atomiclearning.com/k12/ti_nspire_fr /

c'est la TI Ninspire portée sur ordinateur...mais ça n'intègre pas les
FFT...j'ai du me les programmer aujourd'hui.

@+

Vincent


Re: Question basique: rôle des résistances

Quoted text here. Click to load it

je précise que la fonction d'auto-cor a vraiment cette tête là...ce n'est
pas du mauvais échantillonnage d'une courbe quelconque...mais bon, shut,
c'est HS tout ça...

Vincent


Re: Question basique: rôle des résistances
On Jul 26, 10:49A0%pm, "Vincent Thiernesse"

Quoted text here. Click to load it

On le dirait pourtant ... ?
On voit des droites d'interpolation entre les points.

Quoted text here. Click to load it

Franchement, ca ressemble bien a du sous-echantillonage.

Re: Question basique: rôle des résistances

Quoted text here. Click to load it

Mais non, mais non, convolue deux fonctions porte pour te convaincre que la
fonction d'auto-cor d'un signal logique est formé de bouts de segments.

un autre exemple: le NRZ (absence de codage, quoi)

http://cjoint.com/data/hBmAamneoA.htm

Vincent


Re: Question basique: rôle des résistances
On Jul 27, 11:28 am, "Vincent Thiernesse"

Quoted text here. Click to load it

Dans ce cas, oui, puisque l'auto-correlation d'un rectangle est un
triangle.
Mais dans le cas d'un signal plus complexe, lors du calcul de
l'auto-correlation, le pas du decalage elementaire du signal par
rapport a
lui-meme doit rester tres petit devant la plus petite periode de ce
signal.
D'ailleurs, en toute rigueur ce pas elementaire devrait
etre un "dt" infinitesimal plutot qu'un "delta t" fini.
Ceci dit, il est vrai que c'est surtout valable pour des signaux
analogiques
continus, pour du numerique il faut interpreter le resultat avec
precaution.

Tiens, j'en profite pour enfoncer le clou a propos de ce genre de
calculs :
En electronique pour evaluer l'energie d'interaction de deux signaux x
et y,
j'ai vu qu'on calcule l'integrale du produit de "x" et "y complexe
conjugue",
(qui s'identifie donc a un produit scalaire dans un espace de Hilbert)
et si y3D%x cela donne evidemment l'energie du signal x.
Je trouvais deja cela fascinant, mais il y a mieux :
On retrouve la meme forme d'integrale en Physique Quantique,
ou la probabilite de presence d'une particule est donnee par
le produit de sa fonction d'onde et de son complexe conjugue !
Il y a une tres forte ressemblance entre ces deux formalismes,
d'ou un rapport entre le traitement du signal et la Mecanique
Quantique:
je me demande bien ce qui en est a l'origine ?

Re: Question basique: rôle des résistances

Quoted text here. Click to load it

enfin, tu mets en doute mon signal, je te réponds. Qu'est-ce qui te fait
croire que je n'ai pas pris un dt infinitésimal pour mon calcul ???
Reprenons, tu fais l'auto-cor, d'un rectangle, tu trouve un triangle...ton
pas est infinitésimal et pourtant ton résultat est formé de segments de
droite. Avec le NRZ, deux bit succéssifs sont indépendants, donc l'auto-cor
est nulle au delà de ce triangle. Pour Miller, les bits sont liés les uns
aux autres par la logique de codage, donc on obtient un motif qui s'étend à
l'infini...mais c'est toujours des segments de droite.
Le signal que je te présente n'est pas une fonction genre sin(x)/x mal
tracée, c'est le résultat de calculs de corrélation pondérés par la
probabilité de trouver tels ou tels motifs les uns à la suite des autres.

Quoted text here. Click to load it

tu peux en trouver d'autres, de rapports, comme le principe d'incertitude
d'Heisenberg qui est à mettre en rapport avec l'indétermination
temps-fréquence des transformées de Fourier. Tu prends une ondelette, tu
fais sa TF, tu trouves une ondelette...et le produit des largeurs des deux
ondelettes est minoré.

@+

Vincent




Re: Question basique: rôle des résistances
On Jul 27, 2:18 pm, "Vincent Thiernesse"

Quoted text here. Click to load it

Non, je ne doute pas un seul instant que tu sais tres bien ce que tu
fais !
Je note juste que l'allure de la courbe *ressemble* a du sous-
echantillonage,
mais je n'ai pas dit que ca en etait effectivement.

Quoted text here. Click to load it

Justement, un calcul numerique ne permet pas un "dt infinitesimal",
tel
qu'il apparait dans une equation differentielle ou une integrale
continue
purement mathematique, on ne peut que l'approcher par un "delta t"
fini,
sinon il faudrait faire la somme d'un nombre infini de termes.
C'est tout ce que je voulais dire, et rien de plus.

Quoted text here. Click to load it

Oui.


Okay, maintenant j'y suis.

Quoted text here. Click to load it

Oui, et je trouve cela sympa aussi.
Mais ca ne repond pas a la question de l'origine de ces similitudes ?
Cela vient-il du fait que l'on modelise les particules comme des
paquets d'ondes ?

Re: Question basique: rôle des résistances


Quoted text here. Click to load it

ben là, tu pourrais te rencarder sur le forum de physique. Pour ce qui est
d'heisenberg, oui, tu prends l'onde associée à ta particule, sa vitesse a à
voir avec la TF de l'onde si je me souviens bien.

Pour l'histoire de multiplier par le conjugué, est-ce que ce n'est pas juste
une astuce comme la puissance complexe: P/ = UI* = P + i Q.

Les similitudes, c'est juste que la physique répond, si les physiciens ont
bien fait leur boulot, à des concepts mathématiques, non ?

Vincent


Re: Question basique: rôle des résistances
On Jul 27, 3:22 pm, "Vincent Thiernesse"

Quoted text here. Click to load it

Euh, pas sur le NG Francais, alors.

Quoted text here. Click to load it

J'ai un bon bouquin de cours de Physique Quantique,
mais ne l'ouvre jamais sans aspirine a portee de la main.

Quoted text here. Click to load it

Le produit d'un nombre complexe par son conjugue donne le carre de son
module,
et comme la puissance est le carre de l'amplitude, on obtient la meme
chose.

Quoted text here. Click to load it

Oui.

Re: Question basique: rôle des résistances

Quoted text here. Click to load it

Y-a toujours un temps de latence plus ou moins important où on ne se
comprend pas de suite.

Bonne continuation...

Vincent


Re: Question basique: rôle des résistance s
René Le Broc'h a écrit :
Quoted text here. Click to load it

Slt !

Dans un circuit "électrique" une résistance sert à ajuster les valeurs
des quantités aux quelles elle est reliée: Tension, courant, puissance.
Tout tourne autour de la formule de base: la loi d'Ohm (physicien
allemand georg simon Ohm)

en continu :
  U = R.I  -->  R = U/I  I = U/R
et comme:
(P = U.I) -->  P = U²/R  ou P = R.I²

En alternatif la structure reste la même mais se complique
sérieusement,car I et U ne sont plus en phase, entre autre  ;o))

crdlt !

datatrack

Re: Question basique: rôle des résistances

Quoted text here. Click to load it

Sur une resistance pure, si.

Re: Question basique: rôle des résistance s
Jean-Christophe a écrit :
Quoted text here. Click to load it

une résistance pure ça n'existe pas point barre.

Re: Question basique: rôle des résistances

Quoted text here. Click to load it



C'est pourtant un concept indispensable.
Quand on dit que tout element a des composantes R,L,C
ces composantes R,L,C sont bien pures, n'existent pas,
mais on ne saurait s'en passer sinon on ne pourrait pas
modeliser les composants reels.  CQFD.

Re: Question basique: rôle des résistance s
Jean-Christophe a écrit :
Quoted text here. Click to load it

Bsr Jean-Christophe!

Vous avez raison sur ce sujet, mais je pense qu'il faut revenir au début
de la discussion ou il était question de la résistance en tant que
composant et non pas de concept mathématique, c'est pour cette raison
que je disais qu'une résistance (composant) comporte une composante
capacitive et inductive plus ou moins affirmé en fonction de la
technologie de fabrication.
La précision d'une simulation vaut par la puissance (définition) de ses
modèles, qui pour une résistance (composant) intègrera forcément et
"indissociablement" les composantes RLC mathématiques ;o)
crdlt

datatrack

Re: Question basique: rôle des résistances

Quoted text here. Click to load it

Oui je suis bien d'accord, mais me permets d'insister :
les composantes RLC qui decrivent une resistance physique sont
bien des elements *ideaux* sinon il faudrait a nouveau decrire
chacune d'elles comme composee a nouveau d'elements parasites
RLC, et ainsi de suite a l'infini ... une resistance fractale !
Donc, pour decrire correctement une resistance *physique*
on a vraiment besoin des concepts de R, L et C *ideaux*

Quoted text here. Click to load it

... que l'on va negliger en continu et en basse frequence :-)

Site Timeline