Steorn : flop ou révolution ?

Do you have a question? Post it now! No Registration Necessary

Translate This Thread From French to

Threaded View

Steorn, entreprise irlandaise, affirme que son moteur fournit plus d'énergie
qu'il n'en consomme (sceptiques, lisez quand même jusqu'au bout même si
c'est long, je suis des vôtres !  :-).
J'ai placé à la fin toutes les références utiles.
fsp est déjà au courant, j'ai ajouté ici fse et fste en espérant y trouver
des idées nouvelles sur le sujet.

Petit historique
En 2006, Steorn se paye une page entière de pub à $75.000 dans "The
Economist" où il met au défi la communauté scientifique d'expliquer son
dispositif, et propose qu'une équipe de scientifiques des plus sceptiques le
teste.
Cela fut fait par une équipe d'une douzaine de physiciens. Les détails sont
inconnus mais pas leur verdict, qui est tombé mi-2009 : rien d'anormal n'a
été constaté, aucune brèche dans les lois de la physique.
Entre-temps une première démonstration publique échoua.

Final demo
Cependant Steorn maintint son affirmation et poursuivit ses développements
dans un but d'industrialisation. Fin 2009, Steorn commence des
démonstrations publiques de son moteur, depuis un hall d'exposition de
Dublin. Sa demo finale fut faite la semaine dernière.
Leur moteur marche, mais sur une batterie. Evidemment les sceptiques, dont
je suis, y voit tout de suite comme un petit défaut pour une machine censée
fournir sa propre énergie...  :-). Mais les choses ne sont pas si simples.

Description
Le moteur de Steorn est facilement reproductible : il consiste en un rotor à
axe vertical, rotor sur lequel sont fixés des aimants puissants (groupés par
paires, pôles orientés radialement). Face aux aimants, sur le stator, sont
fixées des bobines toroïdales à noyau de ferrite, reliées à un générateur
d'impulsion déclenchée à une position précise des aimants, grâce à un
détecteur optique.

Fonctionnement
Lorsqu'un aimant approche d'un tore de ferrite, ferromagnétique, il est
attiré par elle à cause du gradient de champ magnétique, et fournit donc un
travail mécanique au rotor.
Quand l'aimant est au plus près du tore, et va s'en éloigner, une impulsion
est envoyée dans la bobine. Le courant dans la bobine toroïdale provoque un
champ magnétique qui sature le noyau de ferrite, faisant chuter sa
perméabilité. Il s'en suit que l'aimant peut continuer sur sa lancée à
s'éloigner du tore, étant moins attiré vers l'arrière qu'il ne l'était vers
l'avant lors de l'approche. Ce déséquilibre des forces entre l'arrivée et le
départ permet la rotation du moteur.

Explication a priori
On se dit évidemment que l'énergie fournie à la bobine est celle qui
finalement va faire tourner le moteur. Pourtant les mesures indiqueraient
que non, et d'autre part on ne voit pas très bien la relation entre
l'énergie pour saturer le tore ferrite et celle qu'utilise le couple moteur.

Les mesures
Steorn a mesuré le courant et la tension pendant l'impulsion. Etonnamment,
celles-ci sont constantes, il n'y a pas de fcem, et si l'on calcule
l'énergie à partir de la puissance fournie U*i moins la puissance dissipée
dans la résistance du circuit R*i², on constate qu'elle augmente. D'autres
expérimentateurs constatent aussi la constance de U et i pendant
l'impulsion, et les mesures de l'un confirment que l'énergie fournie par la
batterie, moins celle dissipée dans R, est inférieure à celle qui serait
nécessaire pour faire tourner le moteur.

Pour le côté électrique
Pour moi l'équation est simple : U = R*i - d(L*i)/dt = R*i - i*dL/dt -
L*di/dt où L est l'inductance (variable puisque la perméabilité du tore de
ferrite change), R la résistance du circuit, i le courant et U la tension de
l'impulsion. On parle bien sûr ici de valeurs instantanées. Le signe - est
en accord avec la loi de Lenz (la variation de flux s'oppose au courant qui
lui donne naissance).
i étant constant pendant l'impulsion : di/dt=0 et donc il nous reste la
simplissime équation :
U = i * (R - dL/dt).
On voit donc que
1) si l'inductance diminue pendant l'impulsion, dL/dt est négatif, -dL/dt
s'ajoute à R et consomme de l'énergie.
2) Si l'inductance augmente, dL/dt est positif, -dL/dt se comporte comme une
impédance négative et fournit donc de l'énergie au système.
3) Si dL/dt=0, toute l'énergie de la batterie est dissipée dans la
résistance.

Analyse
On voit que les cas 2 et 3 iraient dans le sens de Steorn (le moteur tourne
sans utiliser d'énergie -la batterie compense juste les pertes joules-, ou
en en fournissant). Et même dans le cas 1 ce pourrait être la même chose,
sauf à montrer que l'énergie électrique fournie serait supérieure à
l'énergie mécanique dissipée.
Mais l'on sait que la saturation de la ferrite est dûe à la résultante des
champs magnétiques combinés de la bobine et de l'aimant. Comme i est
constant, la bobine provoque un champ constant. Et comme l'aimant s'éloigne
pendant l'impulsion, la ferrite va vers la désaturation et donc son
inductance augmente. On serait donc à priori dans le cas 2.

Notes et objections
- la variation de la perméabilité des ferrites avec le champ est un
phénomène conventionnel bien connu (vérifiable par ex. avec des bobines
toriques récupérées dans les TV cathodiques : des courants de l'ordre de 1A
ou la proximité d'aimants néodyme puissants de l'ordre de 1T font varier
drastiquement l'inductance).
- il faut voir la saturation en 3D car elle dépend de l'orientation du flux
qui lui donne naissance. Ainsi si la bobine sature le noyau "toroïdalement",
cela ne veut pas dire que transversalement il soit saturé. Donc se pose la
question de l'effet de la saturation de la ferrite par la bobine, vu par
l'aimant, l'aimant participant aussi à la saturation.
- le moteur de Steorn n'est pas bouclable à cause des pertes joules (ce qui
ne change pas le principe, puisqu'on pourrait envisager des
supraconducteurs). Donc un point délicat dans le bilan du moteur est de bien
faire la part des choses entre l'énergie dissipée par effet joule, et celle
utile participant à l'entrainement du moteur. La somme des deux est celle
consommée réellement, mais la seconde seulement, à comparer avec l'énergie
mécanique consommée/fournie, peut nous donner le COP moteur théorique.
- il est facile de dupliquer ce moteur. Mais c'est une duplication sérieuse
par une équipe indépendante, et surtout avec confirmation des mesures, qui
serait nécessaire.

Voilà où j'en suis. Qu'en pensez-vous ? (rabacheurs de cours, de généralités
sur le mouvement perpétuel, ou de lieux-dits sur la conservation de
l'énergie, s'abstenir, merci).

---------------
La vidéo de la démonstration publique de Steorn :
1-
http://www.youtube.com/watch?v=T4Q3Klq5dxM

2-
http://www.youtube.com/watch?v=p7i7P63IByY


Le site de Steorn :
http://www.steorn.com /

La réplication par JL Naudin (réalisations et mesures à voir, mais
interprétations peu crédibles, en particulier sur la "viscosité magnétique")
:
http://jnaudin.free.fr/steorn/indexen.htm#Orbo

Les mesures faites par P Lowrance qui l'a aussi dupliqué :
http://globalfreeenergy.info/2010/01/19/tiny-orbo-replication-170-efficient /





Re: Steorn : flop ou révolution ?
On Feb 3, 6:31 pm, "Fran ois Guillet"

Quoted text here. Click to load it

Ne m'en veux pas, mais lE0%, dE9%ja, j'ai plus envie de lire la suite.
(sans compter que c'est hors-charte sur ce NG: pas grave, mais bon)

Si tu amE8%nes du Nostradamus-like sur <fr.sci.electronique>,
on est mal barrE9%s, je pensais que ce genre de doux dE9%lire
E9%tait exclusivement rE9%servE9% aux enragE9%s de <fr.sci.physique>
et d'ailleurs je trouvais ca pas mal, parce-que
on est assez peinards ici sur <fr.sci.electronique>.
Pourvu que ca dure.

Quoted text here. Click to load it

Je me permets un commentaire qui n'engage que moi :

Les lecteurs de ce NG ne s'intE9%ressent qu'au dE9%pannage de frigos,
et aux mille et une facons de faire clignoter une LED tricolore.

Toute tentative de parler de physique ou de mathE9%matique,
meme en rapport direct avec l'E9%lectronique,
est systE9%matiquement punie de 400 coups de baton.

J'en sais quelque chose.

Si.






Quoted text here. Click to load it
eenergy.info/2010/01/19/tiny-orbo-replication-170-eff...

Re: Steorn : flop ou révolution ?
Le Wed, 3 Feb 2010 14:17:54 -0800 (PST),

Quoted text here. Click to load it

Idem. De toute faC3%A7on, c'est une voie sans issue.


Quoted text here. Click to load it

Heu ! fr.rec.bricolage ?


Quoted text here. Click to load it

J'ai beaucoup de  mal C3%A0 comprendre comment il  est possible de C2%ABf=
aireC2%BB
de   l'C3%A9lectronique   sans  un   minimum   de   mathC3%A9matique,  ou=
   de
physique. J'ai probablement dC3%BB louper quelque chose...  Les composants
seraient-ils tous devenus C2%ABauto-adaptatifsC2%BB aujourd'hui ? :-)

--20%
Jacques.


Re: Steorn : flop ou révolution ?
Kojak a tapoté du bout de ses petites papattes :
Quoted text here. Click to load it

Va parler de clignotement de led avec un pic sur frb pour voir ;)

--
LeLapin



Re: Steorn : flop ou révolution ?
Quoted text here. Click to load it
AB%faireC2%BB
Quoted text here. Click to load it

non, tC3%A9lC3%A9pathiques \o/
ils claquent quand on en a le plus besoin
ou juste aprC3%A8s la pC3%A9riode de garantie...

yg

--20%
http://ygdes.com / http://yasep.org

Re: Steorn : flop ou révolution ?

snipped-for-privacy@v25g2000yqk.googlegroups.com...
On Feb 3, 6:31 pm, "Fran ois Guillet"

Quoted text here. Click to load it

| Ne m'en veux pas, mais là, déja, j'ai plus envie de lire la suite.
...

C'est que tu aurais dû faire, et ça t'aurait évité de répondre.

Si tu es infoutu d'essayer de comprendre/expliquer le gain énergétique
apparent qu'on observe à propos de ce moteur (je n'ai jamais dit qu'il était
réel) et que d'un autre côté cette formulation te traumatise au point que tu
ne peux même pas lire la suite, on se demande ton intérêt à poster, à part
faire du bruit.

...
| Toute tentative de parler de physique ou de mathématique,
| meme en rapport direct avec l'électronique,
| est systématiquement punie de 400 coups de baton.

Cet avis n'engage que toi. Moi j'ai déjà vu des bons sur fse, qui n'hésitent
pas à utiliser des équations différentiels.

Si tu veux niveler par le bas, il est sûr que tu utilises la bonne méthode
et que tu es exemplaire.







Re: Steorn : flop ou révolution ?

Quoted text here. Click to load it

Quand je lis que le rendement est supE9%rieur E0% un,
je ne vois pas l'intE9%ret de chercher ou est l'erreur.

Je pense que le mouvement perpE9%tuel n'est pas un sujet fse,
je te prE9%cise que j'ai toute la libertE9% de le dire ici,
et qu'E0% cela tu ne peut rien y faire.

Quoted text here. Click to load it

Aucun trauma, et ton ironie est inutile.

Quoted text here. Click to load it

Moi aussi.


Moi non plus.

Quoted text here. Click to load it

Si tu lisais fse plus souvent, tu aurais tout de suite compris
que ce que j'ai dit E9%tait un clin d'oeil aux abonnE9%s de fse.
Mais ce n'est pas le cas, et tu rE9%ponds E0% cotE9%.

Re: Steorn : flop ou révolution ?
Le Thu, 4 Feb 2010 17:24:49 +0100,

Quoted text here. Click to load it

Tu aurais surtout dC3%BB C3%A9viter de poster tes dC3%A9lires sur fse.

Quoted text here. Click to load it

Apparent uniquement au gogo !

Quoted text here. Click to load it

Histoire de se rC3%A9server une porte de sortie, au cas oC3%B9. N'est-ce =
pas !

Quoted text here. Click to load it

Je  te ferais  remarquer que  c'est  toi qui  fais du  bruit avec  tes
dC3%A9lires dont fse n'a que faire !

Quoted text here. Click to load it

Mort de rire ! Essayerais tu d'impressionner la galerie ? Car, pour ma
part, inutile de rC3%A9soudre  des C3%A9quations diffC3%A9rentielles, ni=
 de sortir
toute  l'artillerie physico-mathC3%A9matique, pour  comprendre ce  dont il
s'agit et surtout C3%A0 qui j'ai affaire.

Quoted text here. Click to load it

Je me demande bien qui nivelle qui par le bas !

Bref, S'il y a bien une chose de perpC3%A9tuelle, c'est bien la connerie
humaine, et tes interventions en sont un tC3%A9moignage accablant.

--20%
Jacques.


Re: Steorn : flop ou révolution ?
On Feb 4, 8:48 pm, Kojak :

Merci, je me sentais un peu seul sur ce coup-lE0%.

D'ailleurs ca me donne une idE9%e pour un meme
genre de post sur fse, mais qui, lui au moins,
aura le mE9%rite d'intE9%resser l'E9%lectronique.



Quoted text here. Click to load it


Re: Steorn : flop ou révolution ?
Le Thu, 4 Feb 2010 12:23:59 -0800 (PST),

Quoted text here. Click to load it

De rien. :-D

--20%
Jacques.


Re: Steorn : flop ou révolution ?
Quoted text here. Click to load it

Ouais, mEA%me Slartibartfast ne se montre pas trE8%s bavard
pour le coup...

--
-Stan

Re: Steorn : flop ou révolution ?
Stan a E9%crit :

Quoted text here. Click to load it

Je t'E9%coute, qu'as-tu E0% me dire ?

Re: Steorn : flop ou révolution ?
Quoted text here. Click to load it

Ben, t'arrives aprE8%s la bataille !

--
-Stan

Re: Steorn : flop ou révolution ?
Quoted text here. Click to load it




Sois clair, pourquoi parles-tu de moi ?

Re: Steorn : flop ou révolution ?
Quoted text here. Click to load it

J'ignorais qu'il fallait justifier ses interventions.


--
-Stan

Re: Steorn : flop ou révolution ?
Le Fri, 5 Feb 2010 08:35:57 -0800 (PST),

Quoted text here. Click to load it

Papiers, si'vous plaC3%AEt ! :-D

--20%
Jacques.


Re: Steorn : flop ou révolution ?
Stan a E9%crit :

Quoted text here. Click to load it


Tu me cites, alors je te demande pourquoi.

Re: Steorn : flop ou révolution ?
Quoted text here. Click to load it

On croirait un dialogue avec Eliza !
Ceci dit, je sais trE8%s bien E0% _qui_ je m'adresse.
--
-Stan

Re: Steorn : flop ou révolution ?
Stan a E9%crit :

Quoted text here. Click to load it


Tant que tu E9%viteras de rE9%pondre pourquoi
tu me cites dans un fil auquel je n'ai pas participE9%
je continuerai E0% te le demander.

Quoted text here. Click to load it

Moi aussi car je m'adresse E0% _toi_ .
Ma question est lE9%gitime puisque c'est de moi que tu parles,
alors j'attends que tu me dises pourquoi, et sans dE9%tour.

Re: Steorn : flop ou révolution ?

Quoted text here. Click to load it

Comme l'indiquait de faE7%on implicite
mon premier message, je m'E9%tonnais
que tu ne sois pas intervenu plus tF4%t
dans le fil.

VoilE0% qui est clair.

--
-Stan

Site Timeline