Ventilateur et economie d'energie

Do you have a question? Post it now! No Registration Necessary

Translate This Thread From French to

Threaded View
Bonjour
N'etant pas bien doué en electronique je me permets de vous poser une petite
question.

Si j'alimente un ventilateur 12v (type tangentiel de voiture) non pas en
continue mais avec un signal carré de rapport cyclique variable, en comptant
sur l'inertie mecanique peux t-on esperer consommer moins d'energie pour un
même resultat ? (ou quasiment)
Merci



Re: Ventilateur et economie d'energie

Quoted text here. Click to load it

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme... avec un
ventillateur tangentiel ou non, le flux d'air est proportionel a la
vitesse de rotation. la vitesse de rotation d'un moteur va être
proportionelle (en fait pas vraiment je devrais dire et fonction de) a
la tension moyenne d'alimentation, inertie ou pas. si tu alimente ton
moteur en courant pulsé la vitesse de rotation sera fonction du rapport
cyclique donc avec un rapport cyclique de 50% ton moteur tournera à 50 %
de sa vitesse et le flux d'air sera réduit de 50 %. coté energie tu
consommera moins mais peut être 40 % seulement parce que ton hacheur
n'aurra pas un rendement de 100 %...

Re: Ventilateur et economie d'energie
écrit:

Quoted text here. Click to load it


<< esperer consommer moins d'energie pour un même resultat ?>>

Assurément NON, car cela voudrait dire ou sous entendre (si j'ai bien  
compris)
que la vitesse de rotation serait la même (d'ou le terme d'inertie) alors  
que
le moteur n'est pas alimenté en permanence.
Le fait de l'alimenter avec un signal carré de rapport cyclique variable
n'aura d'autre effet que le faire varier la vitesse de rotation, donc le  
flux d'air,
avec l'avantage d'un meilleur rendement que par un rhéostat à résistance.

On pourait ooser une comparaison avec autre chose, par exemple le moteur
thermique a explosion. En imaginant deux conducteurs, sur la même route,
le même véhicule, l'un maintanant la pédale d'accélérateur appuyé à une
"valeur fixe", l'autre appuyant à cette même valeur et appuyant et  
relachant
cycliquement la pédale. Il me semble certain que le deuxième véhicule ira
moins vite, même avec l'inertie du véhicule.

A mon avis, on peut consommer un tout petit peu moins (et encore?)
car pour faire atteindre sa vitesse nominale, que ce soit un moteur  
électrique
ou thermique, il faut un apport d'énergie... pour vaincre justement cette  
inertie.

Pour information, j'avais jadis bricolé un tel montage pour un tournebroche
pour lequel j'avais utilsisé un moteur d'essuie glace. Et aussi pour mon  
train
electrique miniature.


Jean-Luc

Re: Ventilateur et economie d'energie
Merci pour vos reponse

Je supose que le reponse est la même si on envoie a ce moteur une fois lancé
a sa vitesse nominale des courtes impulsions type extra courant de rupture ?

op.useyo8q2q67mlm@new-host-2.home...
Quoted text here. Click to load it



Re: Ventilateur et economie d'energie
Le Wed, 15 Apr 2009 10:12:34 +0200, Hellmer <hellmer> a écrit:

Quoted text here. Click to load it

Très probablement.
Je ne sais pas quelle sont vos connaissances en électronique (ou  
electricité),
mais vous pourriez assez facilement comparer votre projet à un simple  
intégrateur.

Je ne saiurais vous faire le plan deans ce courriel, mais imaginez une  
source de
tension (supposée à résitance interne nulle) qui va charger un  
CONDENSATEUR, via
un interrupteur et une résistance en série. Une résistance est aussi  
placée en
paralelle sur le condensateur. Un voltmetre, ou mieux, un oscilloscope
est branché sur le condensateur.

Quand vous fermez l'interrupteur, vous verrez la tension monter rapidement  
jusqu'à
la valeur maximale (12V).
Quand vous ouvrez l'interrupteur, vous verrez la tension descendre  
rapidement jusqu'à
la valeur minimale (0V).
Quand vous manoeuvrez  l'interrupteur ouvert/fermé rapidement, vous verrez  
la tension
se situer à une valeur qui va dépendre du rapport ouvert/fermé.


Dans cet exemple, la résistance serie simule la résistance à vaincre au  
départ
l'inertie mécanique du rotor du moteur ainsi que des pales du ventilateur.
Le condensateur simule l'inertie mécanique du rotor du moteur ainsi que  
des pales du ventilateur.
La résistance en paralelle simule les divers frotements (coussinets,  
charbons/collecteur, frotement de l'air sur les pales...)

Ainsi, il est vain d'espérer faire tourer à pleine vitesse un moteur prévu  
pour être alimenté en 12V nominal, en ne lui envoyant que des impulsions  
brêves sous cette même tension.


Espérant que mes explications ait été comprises?



Jean-Luc

Re: Ventilateur et economie d'energie
Mon niveau ? disons mediocre ;-)
Merci pour toutes ces infos

op.use9d5uuq67mlm@new-host-2.home...
Quoted text here. Click to load it



Re: Ventilateur et economie d'energie

49e4c600$0$20694$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Quoted text here. Click to load it
==========
Pour un même volume d'air brassé, le rendement  d'un moteur de ventilateur
d'automobile 12 volts est largement inférieur à celui d'un moteur induction.
230 V AC
D'autre part , la transformation 230 V  AC  vers 12 Volts va consommer
également de l'energie en pure perte (chaleur) .
Donc "gaspillage" d'energie .



Re: Ventilateur et economie d'energie
MErci
Partons du principe qu'on est deja en 12v

49e4cca9$0$17090$ snipped-for-privacy@news.orange.fr...
Quoted text here. Click to load it



Re: Ventilateur et economie d'energie

"Hellmer" <hellmer> a écrit dans le message de news: 4
Quoted text here. Click to load it
===========
Pareil comme je l'ai dit ,  [pour le même travail ], un moteur de
ventilateur d'automobile consomme beaucoup plus qu'un moteur induction de
ventilateur en 230 volts .



Re: Ventilateur et economie d'energie
Salut,

| "Hellmer" <hellmer> a écrit dans le message de news: 4
| > MErci
| > Partons du principe qu'on est deja en 12v
| ===========
| Pareil comme je l'ai dit ,  [pour le même travail ], un moteur de
| ventilateur d'automobile consomme beaucoup plus qu'un moteur induction de
| ventilateur en 230 volts .
Non seullement nous aurons une valeur moyenne de la tension
grâce à l'effet inductif du moteur... mais, en plus, le moteur
ronronnera et vibrera comme un ventilo de vieux PC.
A chaque impulsion, le montage sera en court circuit et devra
lutter contre la FCEM (force electromotrice) induite par le moteur !
La FCEM est un courant auto-induit par le moteur, créé par
le passage du courant dans les bobines du moteur.
A chaque impusion, cette contre réaction va créer un "frein" au passage
du courant dans la bobine  et donc un pic de courant.
Il n'y a pas d'économie d'énergie par impulsions.
Le courant de "mainteint" , à la vitesse de rotation optimale, sera
très faible... et donc économique.
Au feux rouge... arrêtez-vous votre moteur de voiture?
utilisez-vous un lampe basse consomation moins de 1mn?
Je pense que ce principe s'apparente à un hacheur série... (à confirmer.)
Non, le système n'est pas plus économique en énergie.
Xav.



Re: Ventilateur et economie d'energie
Pour aller plus loin dans la démonstration, en supposant que les pertes
soient quasi résistives (ce qui est vrai si la fréquence de hachage est
suffisamment basse)

si tu alimentes le même moteur à la même vitesse amis avec un courant
pulsé à 50% (donc avec une tension supérieure pour compenser),  alors le
courant moyen sera le même, logique.

mais comme tu est pulsé à 50%, le courant crête, lui, sera le double
mais comme les pertes sont = à RI2
les pertes seront quadruples mais seulement la moitié du temps
donc les pertes seront DOUBLES
donc le rendement sera plus mauvais
donc il n'y aura pas de gain mais au contraire une perte de rendement.

JJ

Re: Ventilateur et economie d'energie
Le Tue, 14 Apr 2009 19:21:19 +0200, Hellmer a écrit:

Quoted text here. Click to load it

c'est une idée à creuser une machine à mouvement perpétuel.

CH

Site Timeline