Les aléas de la gravure au perchlo - Page 2

Do you have a question? Post it now! No Registration Necessary

Translate This Thread From French to

Threaded View
Re: Les aléas de la gravure au perchl o

Quoted text here. Click to load it

Je pense surtout qu'il parle de ça:

http://www.obones.com/webpage/26

Et perso, pour graver, c'est H202 + HCl comme décrit ici :

http://www.obones.com/webpage/27

Re: Les aléas de la gravure au perchl o
Quoted text here. Click to load it

Ça, ça donne envie d'essayer cette méthode.

Quoted text here. Click to load it

Avant d'en arriver là, c'est compatible avec le perchlo ?

Re: Les aléas de la gravure au perchl o
Quoted text here. Click to load it

Ah oui, c'est juste que le perchlo, c'est sale, c'est lent, et c'est opaque.

Re: Les aléas de la gravure au perchl o
OBones a écrit :

Quoted text here. Click to load it

Ah, ok, perso je trouve que c'est plus hasardeux que la procédure classique.

A première vu, bien entendu ...

Re: Les aléas de la gravure au perchl o
Quoted text here. Click to load it

Je pensais aussi, mais pour l'avoir testé plusieurs fois, c'est
excessivement plus précis, je fais des pistes de 15mil (0.38mm) sans
soucis particuliers
Et puis si on s'est loupé, il suffit de frotter le cuivre, la plaque
n'est pas perdue comme en cas de révélation ratée.

Re: Les aléas de la gravure au perchl o
OBones a écrit :

Quoted text here. Click to load it

4 dixièmes de millimètre, c'est fin. J'ai pas le souvenir d'avoir testé
ça en CI, j'en fait rarement.

Mais vous devez toujours graver la plaque une fois le transfert réalisé.

Mon avis que ça doit vite dégager une piste de 0.38mm non ?


Quoted text here. Click to load it

Pour le transfert, mais pour la gravure c'est pareil non ?

Re: Les aléas de la gravure au perchl o
Quoted text here. Click to load it

Faut faire très attention, oui ;-)
Mais l'avantage de H202 + HCl c'est qu'on voit la gravure procéder sans
avoir à la sortir du bain.


Quoted text here. Click to load it

Oui mais mes plus gros problèmes ont toujours été avec la révélation,
pas avec la gravure.

Re: Les aléas de la gravure au perchl o
OBones a écrit :
Quoted text here. Click to load it
oui, en effet, par contre pour le coup c'est assez dangereux ce produit,
assez instable.

Pas glop comme disait l'autre ;-)

Quoted text here. Click to load it

Ah, j'ai jamais compris, pourquoi il y avait autant de personne ayant
des soucis avec la révélation ou l'insolation d'une plaque de cuivre.

Si utilisation de plaque présensibilisée de bonne qualité, je vois pas
d'autre soucis que faire le film dans le bon sens, la couche côté
circuit, mettre une pression suffisante ou utiliser un chassi d'insolation.

J'ai même fait du circuit avec une lampe halogène de chantier lorsque je
n'avais plus de HPR.

Jamais eu de soucis ...

la révélation, un bain pas trop fort de lessive de soude+eau permet de
ne pas bouffer la couche. Avec une règle du style "mieux vaut un bain
faible et lent et conserver le circuit ; qu'un bain fort, rapide et tout
rater".

Mais je fais de l'insolation depuis très longtemps, photo, sérigraphie,
gravure, flashage etc

Peut-être l'habitude ...

Re: Les aléas de la gravure au perchlo
Quoted text here. Click to load it

Je transfert avec un vrai four d'imprimante laser. La gravure en elle
mEA%me est identique aux autres mE9%thodes: celle de ton choix; perchlo,
ou autre.

Re: Les aléas de la gravure au perchl o
Quoted text here. Click to load it

Y'en a un chez nous (celui qui cherchait le firmware d'un micro sur un projet
elektor) qui a réalisé son insoleuse lui même, méca, fermeture et vide d'air !


Re: Les aléas de la gravure au perchl o
cLx a écrit :

Quoted text here. Click to load it
On trouve ça aussi chez des anciens imprimeurs et aussi sur ebay,

une insoleuse d'occasion c'est pas si cher parfois ...

Re: Les aléas de la gravure au perchl o
Quoted text here. Click to load it

Peut-être, mais c'est sûrement moins drôle. Faut voir la qualité de son
boulot aussi, c'est pas celles qu'on voit fabriquées avec une caisse en bois.

Re: Les aléas de la gravure au perchl o
cLx a écrit :

Quoted text here. Click to load it

J'ai un chassis d'insolation des années 70, c'est un cadre en bois avec
une vitre de 4mm, un joint, monté sur charnière, une base avec un
plateau en fer habillé de caoutchouc, un tuyau relié à une pompe à main
style grosse pompe à vélo.
Ca fonctionne depuis très longtemps et je l'utilise depuis 30 ans ...

Je fais exactement le même travail avec ça qu'avec une insoleuse
electrique avec pompe à vide.

Seul avantage de l'insoleuse electrique, c'est pour les temps de pose
long, ça permet de ne pas vérifier la pression en court de flashage.

Sinon j'utilise soit du calque polyestère ou un calque classique en
double couche voir un film de flasheuse sans ligne chimique pour les
finesses (trame 170 2400 dpi)

Jamais eu de soucis ...

Re: Les aléas de la gravure au perchlo
Quoted text here. Click to load it

L'impression laser ne pollue pas plus que la jet d'encre. Le transfert
ne coute rien: on utilise que le four de chauffe. Le four de cuisson
contient dE9%jE0% la presse nE9%cessaire pour que l'encre passe du papier a=
u
cuivre. Les seuls dangers sont: du 220V pour alimenter le four, et
175B0%C. Si on a dE9%montE9% la chose proprement, le danger est nul. Faut
juste manipuler la plaque avec des gants; le but est quand mEA%me que la
plaque atteigne 175B0% ... il lui faut 30s pour refroidir.

Et j'ai pas connaissance de HT dans le processus d'impression.

Par ailleurs, y a HT et HT. Pour un E9%lectronicien, la HT commence E0%
12V (parfois 7); E0% partir de 50V, il n'y a plus dE9%bat. Pour un
E9%lectronicien, c'est 1kV. L'ozone ne commence que vers 3kV. Les lampes
E0% moustiques sont entre 1.5 et 2.8. Les CRT entre 5 et 20kV. Les
E9%crans plasma sont un poil au dessus des CRT.

Re: Les aléas de la gravure au perchl o
Quoted text here. Click to load it

Il y en a besoin pour attirer le toner de façon électrostatique sur le
tambour il me semble. La lumière (laser ou led) frappe le tambour
photosensible aux endroits où il doit perdre sa charge. Si mes souvenirs sont
bons!

Sinon, ta méthode d'imprimante modifiée a l'air pas mal, tu as un article,
une page quelque part, des photos ou des vidéos a nous montrer.. ?

Les 175°C, c'est la température à laquelle le toner 'fond' ?

Quoted text here. Click to load it
  ^^^^^^^^^^^^^
électricien ?

Quoted text here. Click to load it


Re: Les aléas de la gravure au perchl o
cLx a écrit :

Quoted text here. Click to load it
Si mes souvenirs sont bons, l'image est formée par une polarisation
électrique et pas par laser ou la lumière.

Il me semble que j'ai vu ça dans un livre de Pierre Glafkidès (très
vieux livre)

Re: Les aléas de la gravure au perchlo
Quoted text here. Click to load it

J'ai vu beaucoup d'aimants, quelques contactes E9%lectriques, je n'ai
pas connaissance de pompe HT. Mais si elle existe,  y a aucune raison
qu'elle dE9%passe 3kV. Les dimensions sont telles que si il y avait une
tension suffisante pour crE9%er de l'ozone, E7%a arquerait violent ! 3kV,
E7%a fait dE9%jE0% 3mm de distance critique (prE9%sumant que le papier est
isolant, et l'encre aussi) !!! Et, non, en dE9%montage, je n'ai jamais
vu ni pompe HT, ni cE2%blerie spE9%cifique aux tensions >500V (fils
particuliE8%rement mieux isolE9%s que les autres).

Quoted text here. Click to load it

Les archives de ce forum, y a plusieurs annE9%es. Moi j'ai une A3, mais
une A4 fait pareil. Tu dE9%monte tout, jusqu'E0% pouvoir passer une palque
rigide. Faut une partie de l'alim, et savoir faire marcher le moteur
d'entrainement, si possible E0% faible vitesse; parce que si tu tombe
sur une imprimante 120 pages /min, la tempE9%rature de ta plaque va pas
monter de plus de 50B0%C :D

La chose la plus importante, c'est la tempE9%rature. Dans mon
imprimante, la panne E9%tait prE9%cisE9%ment que la sonde E9%tait morte. Je
l'ai donc E9%quipE9%e d'un thermocouple, et ai fait tout le circuit de
rE9%gulation derriE8%re: un AO de mesure montE9% en comparateur, un potar,
et on envoit la sortie dans l'opto-isolateur. J'ai conservE9% toute
l'alim d'origine, qui gE8%re pour moi: l'opto-islateur qui commande la
lampe, l'alim du moteur, et ai piquE9% un peu de tension pour alimenter
ma sonde de tempE9%rature. Le plus dur a E9%tE9% de ralentir le moteur:
c'est un pas E0% pas de puissance avec driver intE9%grE9%, auto-rE9%gulE9% =
en
vitesse; j'ai eu un mal fou E0% bousiller les PLL pour l'obliger E0% se
caler sur une autre frE9%quence; tout est codE9% en dur dans le moteur; je
suis tombE9% par hasard sur une frE9%quente plus haute que la frE9%quence d=
e
base du mE9%canisme, qui se trouve EA%tre trop haute pour la mE9%canique du
moteur, et le circuit de rE9%gulation trouve un compromis en faisant
tourner le rotor E0% une frE9%quence sous multiple de celle que j'impose.
Je n'ai pas E9%tE9% capable de faire ralentir la PLL, mais en
l'accE9%lE9%rant, E7%a ralenti le rotor. Coup de chance.

J'ai eu beaucoup de chance. Vieux matos, robuste, facile E0% dE9%monter,
facile E0% comprendre. Facile E0% modifier.

Quoted text here. Click to load it

Toutes les encres sont entre 175 et 190B0%. Un retraitE9% de chez HP a
tE9%moignE9% ici mEA%me entre 180 et 185 selon les modE8%les chez HP.

Quoted text here. Click to load it

oui.


Re: Les aléas de la gravure au perch lo
Le 03/11/10 19:27, Doublehp a écrit :

Quoted text here. Click to load it

:D

Quoted text here. Click to load it

Les imprimantes laser ont généralement une bonne documentation, et la
machine en elle même n'est pas un monstre de complication.


Re: Les aléas de la gravure au perch lo
Anne G a écrit :

Quoted text here. Click to load it

Pourtant le principe d'impression est un des plus complexe techniquement.

Sur des vieilles laser, une fausse manipulation et vous cassez le corona
très facilement etc ...

Re: Les aléas de la gravure au perch lo
Le 03/11/10 11:39, Doublehp a écrit :

Quoted text here. Click to load it

Personne n'a essayé les imprimantes à encre-cire (encre solide) ?

http://www.office.xerox.com/printers/color-printers/enus.html

Site Timeline