Lampes basses consommation...

Do you have a question? Post it now! No Registration Necessary

Translate This Thread From French to

Threaded View
Bonsoir,

Un site présentant succinctement le fonctionnement de quelques unes des
principales fluocompactes avait été présenté par l'un d'entre vous il y
a qq mois déjà!

Si ce site,très intéressant, présentait clairement les schémas
électroniques cela ne permet pas au néophyte que je suis de ce faire une
idée de "ce qu'il se passe"...

Pourriez vous me fournir quelques infos " à la grosse louche" sur les
conditions d'allumage et de fonctionnement d'un lampe "standard" par
exemple d'une dizaine de watt:

chauffage des électrodes     tension intensité fréquence durée
amorçage:             tension intensité fréquence durée
utilisation:            tension intensité fréquence

ou une partie de tout cela...

J'aimerais bien me faire une idée du fonctionnement, à défaut de pouvoir
devenir un électronicien!

Vous en remerciant par avance!

Yves

Re: Lampes basses consommation...

4d025680$0$32463$ snipped-for-privacy@reader.news.orange.fr...
Quoted text here. Click to load it

ce sont des lampes fluorescentes.
http://fr.ekopedia.org/Ampoule_fluocompacte

http://forums.futura-sciences.com/physique/35560-questions-fonctionnement-dune-lampe-fluorescenteoe.html
http://forums.futura-sciences.com/technologies/1276-tube-neon-tube-fluo.html

Alain



Re: Lampes basses consommation...

4d025680$0$32463$ snipped-for-privacy@reader.news.orange.fr...
Quoted text here. Click to load it

et celui ci:
http://www.aquabase.org/articles/html.php3/comment-fonctionne-les-ballasts-les-starters-les-condensateurs12%06.html

Alain



Re: Lampes basses consommation...
Merci pour ces ressources!



Re: Lampes basses consommation...
Je suppose que tu connais ceci : http://www.pavouk.org/hw/lamp/en_index.html

Au cas ou tu ne connaitrait pas le fonctionnement d'un tube avec starter
mécanique ( presque le même principe avec l'electronique ), en gros :

Starter fermé :  Chauffage des filaments, vaporisation d'une partie du
mercure déposé, l'argon devient ionisable
Ouverture du starter : Surtension crée par le ballast ( mais pas forcement
nécessaire avec certains tube ) => amorçage du tube, la tension aux bornes
du tube devenant a peu près constante ( de 50 a 100v )  le courant doit être
limité par le ballast.
Fermeture du starter : On a un système filaments + tube en //, vu la faible
tension aux bornes du tube les filaments sont largement sous alimentés. Cela
permet de garder une certaine chauffe des filaments mais pas forcement
obligatoire


Sur une lampe standard 3 boucles j'avais pu relever si je prend le schéma de
la luxar 11

U entrée 240v ac - Irms 70%ma

Udc ( C4 ) : 300v dc rms, 350v crete, ondulation residuelle 150v crete-crete

U tube (L1-4 a C6 ): 100v ac rms 35khz, ondulation 50hz environ 10v crete

I tube ( I L1 ): Environ 200 ma rms a 35khz , avec une ondulation en dent de
scie a 50hz de 100ma crete



Le fonctionnement est assuré pour une tension d'entrée de 100v, avec une
baisse de l'eclairement non lineaire.

A 140v d'entrée on gardait toujours 90v pour U tube mais a 55khz avec une
grosse ondulation 50hz de 30v crete pour un courant de 150ma env.



Re: Lampes basses consommation...
Merci beaucoup pour l'ensemble ces informations!

Effectivement je connaissais le site mais ne suis pas capable de
calculer tout cela!
J'imagine qu'un logiciel de type LTSPICE permet probablement à quelqu'un
ayant la culture générale suffisante d'arriver à ces fins avec pas mal
"d'huile de coude"!

Je me permets un dernière interrogation:
j'avais compris que sur les "starters" conventionnels une minilampe néon
permettait de couper totalement le chauffage des électrodes lorsque la
tension aux bornes diminuait (tube allumé; tension insuffisante pour
allumer le petit néon...)

Ma question:
Ici le tube et les 2 filaments sont en // et est-ce que ce sont leurs
impédances respectives qui déterminent les intensités transitant par
l'un et les autres...
sans différence sur l'alimentation entre la phase de démarrage et le
fonctionnement, autre que l'amorçage du tube bien sur...

En clair:
le chauffage des filaments est-il utile en fonctionnement?
la conso est-elle faible devant la puissance du tube?

Je crois avoir compris que c'est la hf qui permet l'amorçage aisé
contrairement aux vieux "néons" qui clignotent 2ou3 fois avant
amorçage..est-ce bien vrai?


En tout cas merci encore pour la réponse intéressante, précise exhaustive!

je m'éduque!

Yves


Re: Lampes basses consommation...
j'abuse... et sollicite encore un renseignement:

le gaz ionisé/le tube de verre/l'air extérieur constituent-ils un
condensateur de capacité non négligeable?

Merci d'avance pour toute précision!

yves

Site Timeline