Un condensateur qui se recharge tout seul ?

Do you have a question? Post it now! No Registration Necessary

Translate This Thread From French to

Threaded View
On branche un voltmetre a forte impedance
interne (disons >> 10 Mohm) en parallele
sur un condo chimique d'au moins 1000 uF.
Avec une alim en tension continue,
on le charge jusqu'a 90 %,
on attend une minute, puis on ote l'alim.
Ensuite on court-circuite rapidement le
condo jusqu'a ce que sa tension tombe a 1 %.

Quand on retire le court-circuit, la tension
aux bornes du condo remonte lentement ...

D'ou vient cette tension alors que le condo est decharge ?

Est-ce le dielectrique qui polarise la capa ?

Re: Un condensateur qui se recharge tout seul ?
Quoted text here. Click to load it

Bonjour,

Justement, ils en parlent dans les "questions rarement posées" ;)

http://www.analog.com/en/content/rarely-asked-questions/raq_capacitors/fca.html

"A capacitor has more characteristics than its capacity and maximum operating
voltage. In parallel with the nominal capacity there will be leakage
resistance and dielectric absorption. In series, there will be inductance and
effective series resistance (ESR)."

et :

http://www.analog.com/library/analogDialogue/Anniversary/21.html
http://www.analog.com/library/analogDialogue/Anniversary/Graphics/figure83lg.gif

"Dielectric Absorption, RDA, CDA: Monolithic ceramic capacitors are excellent
for HF decoupling, but they have considerable dielectric absorption, which
makes them unsuitable for use as the hold capacitor of a sample-hold
amplifier (SHA). Dielectric absorption is a hysteresis-like internal charge
distribution that causes a capacitor which is quickly discharged and then
open-circuited to appear to recover some of its charge. Since the amount of
charge recovered is a function of its previous charge, this is, in effect, a
charge memory and will cause errors in any SHA where such a capacitor is used
as the hold capacitor.

Capacitors that are recommended for this type of application include the “
poly” type capacitors we spoke about earlier, i.e., polystyrene,
polypropylene, or Teflon. These capacitor types have very low dielectric
absorption (typically <0.01%)."

Bonne journée,

cLx

Re: Un condensateur qui se recharge tout seul ?
Oui c'est exactement ca :

http://www.analog.com/library/analogDialogue/Anniversary/Graphics/figure83lg.gif

Quoted text here. Click to load it

Indeed !

Re: Un condensateur qui se recharge tout seul ?

Quoted text here. Click to load it

Par symetrie ou dualite, il n'y a pas d'effet similaire avec une
self ?

Re: Un condensateur qui se recharge tout seul ?
Bonjour,
je ne maitrise pas l'anglais, et c'est pour cela que
j'ai choisi f.s.electronique.

Dans vos échanges, pouvez vous glisser quelques mots
pour expliquer les textes. La question posée sur le
condensateur m'intéresse malheureusement les
réponses ne me sont pas utiles dans cet état

merci
Bernard


cLx a écrit :
Quoted text here. Click to load it
http://www.analog.com/library/analogDialogue/Anniversary/Graphics/figure83lg.gif
Quoted text here. Click to load it

Re: Un condensateur qui se recharge tout seul ?

Quoted text here. Click to load it

Watt ?

Quoted text here. Click to load it

Beaucoup de documents sont en Anglais,
et c'est une plaie que de les traduire.

Quoted text here. Click to load it

Voici un resume succinct a propos des condos chimiques:
Une reaction d'electrolyse et d'electrosynthese va faire
remonter la tension d'un condo brievement decharge.
On charge un condensateur electrolytique,
puis on le decharge par un bref court-circuit :
la tension aux bornes du condo remonte.

HTH  ;-)

Re: Un condensateur qui se recharge tout seul ?
il existe des traducteurs automatiques sur le web (ex. reverso)

cela donne ça

"Absorption diélectrique, RDA, CDA : Les condensateurs en céramique
monolithiques sont excellents pour l'à haute fréquence découplant, mais
ils ont une absorption diélectrique considérable, qui ils peu
convenables pour l'usage comme condensateur de prise d'un amplificateur
d'échantillon-prise (SHA). L'absorption diélectrique est a
hystérésis-comme la distribution de charge interne qui entraîne un
condensateur qui est rapidement déchargé et alors ouvert-fait le tour
pour sembler récupérer une partie de sa charge. Puisque la quantité de
charge récupérée est une fonction de sa charge précédente, c'est, en
effet, une mémoire de charge et entraînera des erreurs dans n'importe
quel SHA où un tel condensateur est utilisé comme condensateur de prise.
Les condensateurs qui sont recommandés pour ce type d'application
incluent le « poly » type condensateurs que nous avons parlé environ
plus tôt, c.-à-d., polystyrène, polypropylène, ou teflon. Ces types de
condensateur ont l'absorption diélectrique très basse (en général
<0.01%)."

ça fait un peu charabia en première aproche mais ça peu quand même bien
aider et avec un peu de reflexion et de bon sens on peu arriver a
comprendre le sens du texte et même parfois quelques détail :-)




Quoted text here. Click to load it
tml
g
d
.gif
t
d

Re: Un condensateur qui se recharge tout seul ?
merci
BP

Max a écrit :
Quoted text here. Click to load it
al

Re: Un condensateur qui se recharge tout seul ?

Quoted text here. Click to load it

Il y a des anecdotes du temps des ampoules, oF9% des techniciens ont
appris ce phE9%nomE8%ne <<the hard way>>, en prenant le jus avec des capas
qu'ils avaient mis auparavant en court circuit avec un tournevis.

Voici un article trE8%s intE9%ressant, de chez National:

http://www.national.com/rap/Application/0,1570,28,00.html

L'auteur est Bob Pease.

Re: Un condensateur qui se recharge tout seul ?


Quoted text here. Click to load it

Le Pape de l' analogique !
Quelle carrière quand même...
Il en a fait des bébés !


Re: Un condensateur qui se recharge tout seul ?

snipped-for-privacy@q37g2000vbi.googlegroups.com...
| On branche un voltmetre a forte impedance
| interne (disons >> 10 Mohm) en parallele
| sur un condo chimique d'au moins 1000 uF.
| Avec une alim en tension continue,
| on le charge jusqu'a 90 %,
| on attend une minute, puis on ote l'alim.
| Ensuite on court-circuite rapidement le
| condo jusqu'a ce que sa tension tombe a 1 %.
|
| Quand on retire le court-circuit, la tension
| aux bornes du condo remonte lentement ...
|
| D'ou vient cette tension alors que le condo est decharge ?
|
| Est-ce le dielectrique qui polarise la capa ?

Normalement (dans un "vrai" diélectrique de condensateur), c'est non,
parce que l'hystéresis est quasi nulle, donc l'orientation des dipôles
électriques suit instantanément la polarisation externe.

Maintenant, le diélectrique d'une capa chimique, ce n'est pas clean. Je
pencherai plutôt pour des résidus de réactions électrochimiques à la
surface des armatures, comme dans une batterie.




Re: Un condensateur qui se recharge tout seul ?

Quoted text here. Click to load it

Pas instantanement, car il y a bien une inertie.
Un condensateur charge impose une contraite a son dielectrique,
de par l'accumulation de charges opposees sur sa surface.
A cette contrainte correspond une energie, qui rendue par la suite.

Quoted text here. Click to load it

On constate aussi cet effet dans une capa non chimique.

Site Timeline