aide::automatiser la gestion de l'alimentation d'un µC (PIC)

"vede" a écrit dans le message de news: 4a09d59d$0$5557$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
========== Si l'on comprend bien tu ne désires pas un commutateur temporisateur , mais que le programme du micro-contrôleur après une temporisation programmée ou un autre événement quelconque coupe lui-même sont alimentation
"Y'a pas d'école", j'ai fait quelques essais , effectivement , avec un seul transistor, il y a des problèmes de polarisation de la base du transistor Il y a évidement d'autres solutions comme la suivante par exemple
formatting link
qui fonctionne. On commande ce transistor (j'ai utilisé un PNP (sous la main)) par une bascule RS à 2 portes ( CI numérique NAND, NOR ... )
Commutation de l'alimentation par une brève impulsion "0" sur entrée ON de la bascule RS, ("0" sur la base du transistor par intermédiaire d'une résistance ) Coupure de l'alimentation par une impulsion "0" sur l'entrée OFF de la bascule ( par l'intermédiaire d'un condensateur de 100 nF qui isole la sortie de RB 7 )
Le programme d'essai : .../... void main () { printf(lcdpcf,"\f demarrage" ) ; delay_ms(10000); // temporisation printf(lcdpcf,"\f Stop"); delay_ms(1500); output_low(PIN_A1); // fait basculer le commutateur électronique qui coupe l'alimentation }
Pour toi, après la configuration du port B , B.7 en sortie, cela se résume à écrire après la temporisation, port B.7 = 0
Reply to
maioré
Loading thread data ...
Salut vede,
Heureusement, les PIC actuel n'ont pas d'intéligence artificielle. Ils peuvent dont s'"Auto-Términer"... Contrairement au T1000 dit le Terminator, qui lui y peut pas trop. Mais, aussi bête soit elle... ces PIC ne peuvent pas s'"Auto-Commencer". En deux mots, un pic éteint ne peut ce réalimenter... Faut s'il est auto-alimenté pas une batterie de secours. Donc il faut deux alim, une alim de veille (pic seulement) et une pour les bras... les jambes et le reste. Tu pourras réserver un sortie pour un transistor qui alimentera le reste du montage et une entrée pour l'activation forcée/mise en veille. Le reste sera de la programmation d'ES et de timers.
Voilà,
"O be back"
Reply to
GzavSnap
Bonjour à tous,
et merci Jean-Christophe... j'ai testé ton exemple, malheureusement ça fonctionne toujours pas... le PIC "démarre" dés la mise sous tension (pas besoin d'appuyer sur BP), et refuse de "s'arrêter"......
j'ai pris 100K pour R1 et 1K pour R2... tésté aussi avec R2=10K... une diode 1N4148 et un BC557C...
avec un code style :
main: PORTB.7=0 TRISB.7=0 mon_programme: ...... ...... TRISB.7=1 PORTB.7=1 end.
c'est trés bizarre...
vede ;O]
"Jean-Christophe" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@b1g2000vbc.googlegroups.com...
Essaye ca :
formatting link

Reply to
vede
Salut,
| >>Essaye ca : | > | >>
formatting link
| > | > ça m'a l'air bien... je me rends compte que je ne sais plus | > trop pondre des montages à transistor... | | Moi à part les usages courants comme Darlington, ampli, booster, collecteur | ouvert, j'ai beaucoup perdu aussi. Mais faut dire qu'avec le net on trouve | de la bonne doc d'application.
Juste par curiosité... Avec un LS et des portes AND... Si on met toutes les portes en parallèles... Peut-on obtenir une intensité de sortie suppérieure ? Oui... sa n'a rien à voir ... désolé Vede. C'est en réaction de la blague de M.LeLapin Je cite "Ou utiliser une sortie logique." ... que je n'ai pas encore comprise. Donc toutes réponses semblent superfétatoire pour le moment...
Reply to
GzavSnap
"maioré" a écrit dans le message de news: 4a0acd90$0$17101$ snipped-for-privacy@news.orange.fr...
Bonjour à tous,
merci beaucoup pour ces infos, je vais tester ça tranquillement...
vede ;O]
Reply to
vede
C'est peut-=EAtre parce que R1 est trop grande. si ton micro consomme 1mA et que le beta du transistor est de 100 la chute de tension d=FBe au courant de base est d=E9ja de 1V, assez pour maintenir le transistor passant.
val
Reply to
vlepage
Ton BP, c'est bien un contact ouvert qui se ferme quand tu appuies, et non pas l'inverse ? ( non, sans rire ... )
Si Q1 a un grand gain il n'est pas impossible que tu le mette en conduction juste en touchant la base avec les doigts ... et apres c'est le PIC qui s'auto-alimente (supposition)
Sinon ca veut dire que RB7 conduit via D1 vers la masse ?
1) Ajoute une resistance de charge entre le collecteur de Q1 et la masse pour pomper quelques milliamperes.
2) Debranche la diode de la sortie RB7, laisse RB7 et la cathode de la diode "en l'air", alimente sans appuyer sur le BP et verifie que sur le collecteur de Q1 tu n'as pas de tension d'alim.
3) Ensuite appuie sur le BP et verifie que tu as bien l'alim sur le collecteur de Q1.
Mouais ok
Superlouche !
Reply to
Jean-Christophe
"Jean-Christophe" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@e24g2000vbe.googlegroups.com...
Ton BP, c'est bien un contact ouvert qui se ferme quand tu appuies, et non pas l'inverse ? ( non, sans rire ... )
Si Q1 a un grand gain il n'est pas impossible que tu le mette en conduction juste en touchant la base avec les doigts ... et apres c'est le PIC qui s'auto-alimente (supposition)
Sinon ca veut dire que RB7 conduit via D1 vers la masse ?
1) Ajoute une resistance de charge entre le collecteur de Q1 et la masse pour pomper quelques milliamperes.
2) Debranche la diode de la sortie RB7, laisse RB7 et la cathode de la diode "en l'air", alimente sans appuyer sur le BP et verifie que sur le collecteur de Q1 tu n'as pas de tension d'alim.
3) Ensuite appuie sur le BP et verifie que tu as bien l'alim sur le collecteur de Q1.
Mouais ok
Superlouche !
Merci beaucoup pour toutes ces infos, je vais tester tout ça... Et je vous tiens au jus...
Reply to
vede
.
e du
C'est sur que ce serait mieux de s'en sortir juste avec du code.
Les PIC ont un mode sleep pour entrer en veille et reduire leur consommation a un niveau tres tres bas. Et on peut les en sortir par un signal externe sur une entree (style XIRQ ?) pour les ramener a la vie.
Entia non sunt multiplicanda praeter necessitatem.
Reply to
Jean-Christophe
"vede" a écrit dans le message
=========== Je constate même que si l'on remplace le bouton poussoir par un condensateur céramique , ( à déterminer mais 1 nF sur mon montage ) , des que l'on commute l'alimentation il envoie une impulsion négative pour lancer le µC , mais à le temps de se décharger pendant la temporisation, pour permettre à l'impulsion négative en provenance de RB7 d'activer la bascule pour éteindre le µC.
Reply to
maioré
"vede" a écrit dans le message de news: 4a0aeddb$0$15294$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
avec mon relais reed, ça donne ça
formatting link

l'interet du relais dont je t'ai posté le lien est qu'il s'interface directement sur la logique numérique...
Reply to
Stephane Legras-Decussy
"Stephane Legras-Decussy" a écrit dans le message de news: 4a0b0825$0$27581$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
formatting link

ça consomme 10mA ... une LED quoi...
Reply to
Stephane Legras-Decussy
Il faut mettre un PNP avec une résistance sur la base et tirer vers le bas.
En effet, dans ton montage, tu alimentes la base avec... l'émetteur! cela ne peut pas fonctionner!
JJ
Reply to
jj
"GzavSnap" a écrit dans le message de news: 4a0ae77b$0$4838$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
bien sur, mais il faut que ca commute vraiment en meme temps, sinon cela fait de belles pointes de courant sur les alims
Reply to
jlp
"vede" a écrit dans le message de news: 4a0ae437$0$3501$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
ca semble logique, personne ne sait ce que consomme un pic que l'on alimente par une sortie. surtout si cette sortie est protegee en interne. dans ce cas on alimente vraiment le pic.. donc il vaut mieux mettre un petit vmos sur ta pinoche de commande, ce vmos attaquant le transistor pnp (par contre il faut inverser le sens du signal sur ta commande.
Reply to
jlp
Comme l'a dit Vic, ton transistor ne peut pas marcher. La base doit être à 0,6V au dessus du potentiel de l'émetteur. Comme le potentiel de l'émetteur est la tension d'alim du µC, i l faudrait que RB7 soit capable de générer une tension suppérieur de 0,6V à la tension d'alimentation du µC ce qui est impossible. La solution la plus simple est d'utiliser le transistor pour couper la masse. Emetteur au OV de l'alim, Collecteur au GND du µC, base sur RB7, là aucun PB. Bon la jonctionEB du transistor va peut être charger un peut fort la sortie RB7. Une petite résistance entre RB7 (dans les 300ohms) et la base serait bien venue (Voir spec du µC et gain du transistor)
"vede" a écrit dans le message de news: 4a0965cd$0$11051$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Reply to
FAB
C'est pas la sortie qui alimente le PIC, c'est le PNP. La sortie est juste la commande du PNP, qui se charge de fournir la tension d'alim.
?
os
l
Pourquoi deux transistors quand un seul suffit ?
Reply to
Jean-Christophe
bonjour
en gros un transistor et un relais solide
formatting link
remy
--
http://remyaumeunier.chez-alice.fr/
Reply to
remy
.
voici un petit exemple, j'ai pas test=E9 mais =E7a devrait je pense marcher
formatting link

Olivier
Reply to
oliver-68
| > Juste par curiosité... | > Avec un LS et des portes AND... | > Si on met toutes les portes en parallèles... | > Peut-on obtenir une intensité de sortie suppérieure ? | | bien sur, mais il faut que ca commute vraiment en meme temps, sinon cela | fait de belles pointes de courant sur les alims Merci Jean-Luc... En fait, la technologie de TTL (Transistor-Transistors-Logic) c'est tout pareil aux transistors ... Logique ! Donc, transistors en parallèle = somme des intensité des totors. Par contre, surcharge d'un transistor (appel d'une pointe de courant) nous donne un claquage du transistor. Oui, c'est Très-Très-Logique tout ça.
Reply to
GzavSnap

ElectronDepot website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.