Re: références de composants

Do you have a question? Post it now! No Registration Necessary

Translate This Thread From French to

Threaded View
Quoted text here. Click to load it

Bonjour,

Il n'y a pas de normes. Les seules normes qui existent dans ce domaine sont
les appellations des boitiers.Sinon il y a qq usages, maispas toujours
respectés.
L'appellation premiere vient du premier fabriquant a proposer ce composant.
Il y a qq decennies c'etait facile 2N origine premiere USA, Bxnnn , origine
européenne, 2Snnnn, origine japonnaise.
Depuis Motorola a commencé a changer avec les MJ et MPS. Maintenant chacun
fait ce qu'il veut. Aucune norme ou reglementation. La seule chose qui est
admise ( bien que ce ne soit pas une obligation) c'est que un composant d'un
autre fabriquant que l'original qui porte la meme reference ait les memes
caracteristiques.
Pourquoi cela marche, alors que ce n'est pas reglementé?
Parce que les grandes entreprises exigent ( pour des raisons
d'approvisionnement et de competition sur les prix) d'avoir des doubles
sources.
Quand je faisais du developpement electronique, il fallait systematiquement
fournir au moins deux sources possibles pour chaque composant, et si c'etait
impossible, il fallait justifier: exemple chipset de carte mere, ou
processeur graphique.
Donc les fournisseurs ont tout interet a jouer ce jeu si ils veulent vendre
leur produit. Ceci est fait par accord de licences croisées dans tous les
sens ( surtout avec les rachats, fusions et autres echanges permanent dans
ce monde): tout le monde est marrié avec tout le monde, la seule règle est
de produire le moins cher possible pour pouvoir vendre.
Celui qui introduit un nouveau composant n'a en general qu'un creneau de 6
mois max avant d'etre copié. A lui d'en profiter!
Apres il y a les noms generiques ( comme frigidaire en electromenager): 741,
555, serie 7400 et autres. C'est le premier fabricant qui a donné le nom.
Ensuite si un autre sort un circuit qui a un fonctionnement equivalent, mais
des specifications differentes il garde le meme suffixe, mais change le
prefixe. Exemple on est passé du NE555 ( l'original) au TL555, puis TLC555:
meme fonctionnalité mais reduction de conso grace a la techno CMOS. de meme
dans la serie logique 7400 passage aux series S,LS,F, AC puis HCF et
d'autres.
Tout ceci pour aider le concepteur du circuit electronique qui recherche une
fonction, et pas forcemment un fabricant.

Voila j'ai été un peu long, je suis pas sur d'avoir completement répondu.
Mais en résumé il n'y a pas de normes.
--

Alain



Re: références de composants

4b050439$0$429$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
...

[Très instructif tout le post.]

| Donc les fournisseurs ont tout interet a jouer ce jeu si ils veulent
vendre
| leur produit. Ceci est fait par accord de licences croisées dans tous les
| sens ( surtout avec les rachats, fusions et autres echanges permanent dans
| ce monde): tout le monde est marrié avec tout le monde, la seule règle est
| de produire le moins cher possible pour pouvoir vendre.
| Celui qui introduit un nouveau composant n'a en general qu'un creneau de 6
| mois max avant d'etre copié. A lui d'en profiter!

Si je comprends bien ce principe pour les transistors et circuits simples
(741, 555...), je suppose que celui qui copirait un Pentium aurait quelque
souci à se faire.
Alors jusqu'à quel degré de complexité des circuits l'acceptation de la
copie a lieu ?




Re: références de composants
Quoted text here. Click to load it

Cela depend des brevets et bien sur des interets finaniers en jeu: voir le
combat Intel-AMD il y a une quinzaine d'années.


--

Alain



Re: références de composants
Quoted text here. Click to load it
qui a toujours lieu, mais qui vient de se solder par
encore des accords secrets (hors cour de justice, E0% coups
de milliards et d'E9%changes de licences sur brevets etc.)...

Dans le monde des circuits intE9%grE9%s, la "tolE9%rance"
en dehors de la question des brevets, c'est les "masques" :
si tu prends une microphotographie de la puce d'un concurrent
pour la dupliquer, lE0% tu te fais dE9%foncer.

Donc tu es obligE9% de faire de l'ingE9%nierie inverse
mais sans aller trop loin, et E7%a commence par le datasheet :
tu pars des specs et tu te fais ta propre tambouille.
Si la question des brevets est OK avec le constructeur
original, E7%a devrait passer. En plus dans l'analogique,
chaque fabricant a son propre processus de fonte des puces,
donc il faut forcE9%ment adapter. En numE9%rique c'est autre
chose, les portes logiques sont standard donc moins
d'efforts d'adaptation technologique.

yg
--20%
http://ygdes.com / http://yasep.org

Re: références de composants
he6kc5$h3c$ snipped-for-privacy@aioe.org...
| >>> Celui qui introduit un nouveau composant n'a en general qu'un
| >>> creneau de 6 mois max avant d'etre copié. A lui d'en profiter!
| >> Si je comprends bien ce principe pour les transistors et circuits
| >> simples (741, 555...), je suppose que celui qui copirait un Pentium
| >> aurait quelque souci à se faire.
| >> Alors jusqu'à quel degré de complexité des circuits l'acceptation de
| >> la copie a lieu ?
| > Cela depend des brevets et bien sur des interets finaniers en jeu: voir
le
| > combat Intel-AMD il y a une quinzaine d'années.

| qui a toujours lieu, mais qui vient de se solder par
| encore des accords secrets (hors cour de justice, à coups
| de milliards et d'échanges de licences sur brevets etc.)...

| Dans le monde des circuits intégrés, la "tolérance"
| en dehors de la question des brevets, c'est les "masques" :
| si tu prends une microphotographie de la puce d'un concurrent
| pour la dupliquer, là tu te fais défoncer.

| Donc tu es obligé de faire de l'ingénierie inverse
| mais sans aller trop loin, et ça commence par le datasheet :
| tu pars des specs et tu te fais ta propre tambouille.
| Si la question des brevets est OK avec le constructeur
| original, ça devrait passer. En plus dans l'analogique,
| chaque fabricant a son propre processus de fonte des puces,
| donc il faut forcément adapter. En numérique c'est autre
| chose, les portes logiques sont standard donc moins
| d'efforts d'adaptation technologique.

Merci à tous les deux pour les précisions.




Re: références de composants
Bonsoir,

Quoted text here. Click to load it

Ça me semble parfait, comme réponse.
Le « détail » qui m'avait totalement échappé, c'est le fait que les gros
clients veulent des doubles sources. Et si je comprends bien, c'est
cette contrainte qui explique tout...


Merci pour l'explication, et désolé d'y répondre si tard.


Nicolas

Site Timeline