Re: contrôle à ultrasons

Do you have a question? Post it now! No Registration Necessary

Translate This Thread From French to

Threaded View
4ceacebf$0$8065$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Quoted text here. Click to load it

Bonjour,
Ce type d'application nécessite des ultrasons de haute fréquence, entre
quelques MHz et quelques dizaines de MHz. Le premier problème va donc être
de trouver un transducteur adapté, je vous conseille de commencer par là car
celà risque de ne pas être facile pour une réalisation personnelle... La
suite est un peu plus facile : un générateur de salve rapide et sous
quelques dizaines ou centaines de volts, une adaptation d'impédance, et un
ADC rapide pour la réception (classiquement 100 Mech/s).
Cordialement,
--
Robert Lacoste
ALCIOM - The mixed signal experts
We've slightly trimmed the long signature. Click to see the full one.
Re: contrôle à ultrasons
Quoted text here. Click to load it

Bonjour,

Merci pour ces infos.
Il est clair que mes compétences sont vite dépassées.

En revanche, je me demandais si il n'était pas possible d'utiliser un
appareil qui mesure les épaisseurs par ultrason.

Mon idée serait de mesurer par US l'épaisseur apparente de l'assemblage des
couches.
Je part de la supposition que cette épaisseur apparente sera différente
suivant que la colle a bien adhéré ou pas.
Ceci, même si l'épaisseur physique de l'empilement est la même.

Est-ce que quelqu'un sait si ça pourrait marcher ?

Merci de vos avis,
GB


Re: contrôle à ultrasons
g.bon, le 11/23/2010 a écrit :
Quoted text here. Click to load it

Je n'en sais rien, mais ça me parait intéressant si vous n'êtes tenu ni
par un délai ni par une obligation de résultat. Une fois résolu le
problème du transducteur, que je suppose unique fonctionnant en ER,
vous pourriez envisager de placer placer votre /sandwich/ entre une
surface dure et le transducteur. Et de regarder dans un premier temps à
l'oscillo si vous obtenez un écho significatif correspondant à la
profondeur du collage en cas de mauvais collage.
Ce qui fait apparaître une contrainte réelle, à savoir la capacité de
faire à la demande un mauvais collage réaliste.

--
Pierre Maurette



Re: contrôle à ultrasons
Quoted text here. Click to load it

A priori, je serais tenté de grandement simplifier le problème en essayant
un mesureur d'épaisseur à ultrasons.
Je ne sais pas trop si je peux piquer un signal quelque part pour voir un
peu ce qui se passe à l'oscillo mais je devrais vite être fixé sur
l'épaisseur affichée en fonction de la qualité de la colle.

J'ai bien envie de tenter mais je ne sais pas trop si ca vaut le coup
d'acheter l'appareil.
J'ai peur d'être complètement à coté de la plaque.

D'ou ma demande de me conforter ou décourager dans cette voie.

Merci,
GB



Re: contrôle à ultrasons
g.bon, le 11/23/2010 a écrit :
Quoted text here. Click to load it

Je pense que vous êtes /à coté de la plaque/. Et ce n'est pas méchant
de ma part. Bien au contraire, j'envie vos envies. Mais tant que vous
n'aurez pas défini exactement ce que vous appelez "la qualité de la
colle" aucun dispositif électrique ou électronique ne pourra vous
aider. Il vous faut impérativement dans un premier temps être en mesure
de produire des échantillons corrects et des échantillons défectueux
pour pouvoir élaborer un protocole de validation.

Quoted text here. Click to load it

J'ai envie d'encourager, mais je crains de décourager ;-)

--
Pierre Maurette



Re: contrôle à ultrasons
Quoted text here. Click to load it

Merci pour votre avis de toutes façons.

Je ne suis pas sûr de m'être bien exprimé.
Je suis parfaitement en mesure d'avoir des échantillons de bon et mauvais
collage.
Le problème de "l'analyse" actuelle est que c'est un contrôle destructif.
D'ou l'idée de "mesurer" des échantillons bon et mauvais avec ce dispositif
pour comparer les résultats.
Est-ce qu'une différence significative peut se dégager ou pas, telle est mon
interrogation.


Re: contrôle à ultrasons
J'ai déjà utiliser professionnellement des appareils de mesure
d'épaisseur par ultra son. Il faut pour faire une mesure étalonner
l'appareil avec une matière identique (dans mon cas il s'agissait de
métaux) à la matière à contrôler. On étalonne l'appareil avec une
épaisseur plus faible que celle à mesurer puis une plus forte.
A priori les appareils que j'ai utilisé semble inadaptés pour ce que
vous voulez mesurer.
Il existe d'autre méthode de contrôle d'épaisseur (je parle des cas ou
un simple palmer n'est pas possible évidemment !), appareil à
masselotte, courant de foucault, radiographie et sans doute d'autre.
Dans votre cas, si j'ai bien comprit, il s'agit plus de détecter un
vide (absence de colle) que de mesurer une épaisseur.
Daniel

g.bon a écrit :
Quoted text here. Click to load it



Re: contrôle à ultrasons
Robert Lacoste, le 11/23/2010 a écrit :
Quoted text here. Click to load it

Je ne savais même pas qu'il existait des /ultrasons/ à ces fréquences.
J'ai vu avec Google que ça pouvait servir à, justement, coller des
éléments en matière plastique. Le principe est-il le même que pour les
ultrasons que je connais un peu, aux alentours de 40kHz, à savoir un
tranducteur à la fois émetteur et récepteur ?

--
Pierre Maurette



Re: contrôle à ultrasons

Quoted text here. Click to load it

La longue d'onde dans l'air d'un ultrason à 40KHz est de l'ordre du cm sauf
erreur (340m/s / 40KHz), donc vouloir mesurer des distances plus courtes à
cette fréquence là est délicat... Bon, c'est un peu différent dans un
matériau autre que l'air mais le principe est le meme. On utilise des
ultrasons jusqu'à quelques dizaines de Mhz voire plus, cf
http://www.olympus-ims.com/fr/applications-and-solutions/high-frequency /

Robert
 



Re: contrôle à ultrasons
Robert Lacoste, le 11/23/2010 a écrit :

[...]

Quoted text here. Click to load it

Oeuf corse. Dans le domaine qui m'intéressait (voilier en hobbyist et
ROV au boulot) le fluide était de la flotte, donc une vitesse à la
louche multipliée par 4, et une longueur d'onde divisée dans le même
rapport.
Mais bien entendu il est impossible de mesurer quoi que ce soit sur une
/feuille/ de quelques millimètres voire centimétres d'épaisseur.
En fait, j'imagine que pour un appareil de type sonar, il y a un
rapport au moins de 10 entre la longueur d'onde du signal et la
précision de mesure.

Quoted text here. Click to load it

C'est sans doute intéressant. Mais /transducer/ semble traduit en
/traducteur/.

--
Pierre Maurette



Site Timeline