préampli SRPP pb d'ondulation résiduelle - Page 2

Do you have a question? Post it now! No Registration Necessary

Translate This Thread From French to

Threaded View
Re: préampli SRPP pb d'ondulation résiduelle
Quoted text here. Click to load it


Mais si la résiduelle est à 50 Hz, ce n'est pas une question de filtrage,
ce serait alors du 100 Hz !
Pour atténuer ou éviter les "ronflettes" à 50 Hz dans les amplis BF
soignés, le dispositif classique consistait à mettre un pot. bobiné de
250 Ohms en // sur le circuit (6,3 V) de chauffage avec le point milieu
réuni à la masse du montage et en tatonnant sur la position du curseur.
Maintenant si effectivement, à vide, il y a une ondulation sur
l'alimentation, sûr qu'il y a un problème de ce côté-là !
Max.
--
Ne pas oublier de jeter l'as pour correspondre


Re: préampli SRPP pb d'ondulation résiduelle
C'est bien du 100 HZ. j'ai rajouté deux R avec point milieu vers la masse
mais ça ne change pas la résiduelle.
ce qui me surprend c'est que cette alim de 200 V a une ondulation de 0.2 V
et que je la retrouve en sortie de façon entière ... 0.2 sur 200 c'est quand
même un bon filtrage... le transfo peut sortir environ 30 mA et j'en
consomme 4 par tube (soit environ 16 mA en tout). donc à priori il n'est pas
saturé.
je tatonne encore.

4a423609$0$418$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Quoted text here. Click to load it



Re: préampli SRPP pb d'ondulation résiduelle
Guillaume a écrit :
Quoted text here. Click to load it

C'est donc bien la ronflette résiduelle d'aim que tu retrouves en
sortie.

"Les antibiotiques c'est pas automatique" : il faut combattre le défaut
constaté par le correctif approprié et pas par une recette donnant des
résultats en d'autres lieux et d'autres temps.

Quoted text here. Click to load it

Ben, non ! Réfléchis : ton tube ampli, au repos, passe un courant fixe,
dépendant de ses caractéristiques, sa polar, ... Sa résistance de
charge procure donc un décallage de tension fixe et si une composante
alternative est présente à un bout, elle est présente aussi à l'autre !
Un étage en cathode suiveuse suivra...

Quoted text here. Click to load it

Ce serait une toute autre histoire si une boucle de contre-réaction
imposait une tension de sortie image de la tension d'entrée, au gain
près. Dans ce cas, tu obtiendrais une réduction de la ronflette dans un
rapport proche du rapport gain en boucle ouverte / gain fixé par la
boucle (*).

Les tubes, c'est chatouilleux et la moindre médiocrité se voit. Mais ça
donne un si joli son, parait-il !

(*) C'est même comme ça (aidé par la structure symétrique de la sortie)
que l'on obtient un résultat presque parfait (**) avec un ampli à
semi-conducteurs valant quatre sous, malgré plusieurs volts de
résiduelle à 100 Hz sur l'alim à pleine charge.

(**) En tout cas avec beaucoup moins d'harmoniques impaires qu'avec les
tubes "au son si chaud".

--
VieuxGeo    TIA *    <http://goctruc.free.fr/
* Très Insignifiant Amateur



Re: préampli SRPP pb d'ondulation résiduelle
là tu touches juste. en effet je n'ai pas de CR ... je couine que le gain
est trop fort donc je vais avoir l'occasion d'en mettre une desuite.
tout ce que tu m'écris semble fort pertinent. jusqu'à maintenant je mettais
tjs une CR mais là emporté par le jeu des droites Ip/Vg et mon souhait de
simplifier au max j'ai évité.
donc laisser le gain au max en boucle ouverte puis mettre la CR
je vais voir ce week end

Merci !

snipped-for-privacy@nul.invalid...
Quoted text here. Click to load it



Re: préampli SRPP pb d'ondulation résiduelle
Quoted text here. Click to load it

Dans le temps jadis ;-) la contre réaction était uniquement appliquée à
l'étage de sortie (de puissance) et pas dans les étages à faible niveau (2
ou 3 mV). Sauf dans des fonctions particulières comme pour contrôler une
courbe de réponse (ex : préampli RIAA).
Max.
PS : Les droites Ip/Vg certes, mais aussi et surtout celles Ia/Va !
--
Ne pas oublier de jeter l'as pour correspondre


Re: préampli SRPP pb d'ondulation résiduelle
Max a écrit :

Quoted text here. Click to load it

Exact. Mais les "petits étages" étaient alimentés au bout d'une chaine
de filtrage de quatre ou cinq cellules dont les deux ou trois dernières
étaient typiquement : quelques kOhms et 32 à 100 µF.

Il n'y avait pas, en effet, de contre réaction globale par crainte des
rotations de phase mal maitrisées sur une large bande ( à cause des
couplages capacitifs inter-étages, des transfos de sortie...). Mais le
gain de chaque étage était contenu, souvent par une "contre réaction en
courant" sous forme d'une résistance de cathode partiellement ou
totalement non découplée.

--
VieuxGeo TdcMC (*) - http://goctruc.free.fr
(*) Touriste dans ce Monde Cruel.



Re: préampli SRPP pb d'ondulation résiduelle
en l'occurence je rentre un signal de 0.2 à 1 V et (pour Ve=0.3V) le 1°
étage Ksuiveuse sort typ à 10 V. le SRPP qui fait l'étage suivant sort à 70
V  et peut monter à plus de 90 V signal impeccable jusqu'à plus de 200 kHZ.
ça vaut la peine de s'accrocher.
hier soir j'ai pris d'autres mesures: la Vp du 1° étage est de 65 V (c'est
un poil faible mais le tube aime les V faibles). la G est à la masse (Vg=0)
par schéma typique de ce tube. la Rk22% kO. ainsi armée cet étage a un gain
de 30 environ. si je retombe à 10 avec une CR je vais diviser l'ondulation
sur la sortie d'un facteur 3. si c'est ça alors je vais utiliser la 2°
triode de ce tube pour augmenter et le gain en rajoutant un étage de plus et
la CR parce que ce sera la solution.

merci à tous, je vous tiens au courant

introduire une CR va certes faire chuter le gain mais comme j'ai besoin de
sa presque totalité j'ai une marge de manoeuvre assez réduite.
4a4466af$1$19615$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Quoted text here. Click to load it



Site Timeline