ON/OFF sans interrupteur

Do you have a question? Post it now! No Registration Necessary

Translate This Thread From French to

Threaded View
Bonjour, c'est encore moi ;)

Depuis hier j'essaie vainement de trouver un moyen d'allumer et  
d'éteindre un pic par l'appui sur une seule touche. Le CDC que je me  
suis fixé me semble pourtant assez simple :
- conso minimale quand tout est éteint (disons < 1µA, donc il faut  
éteindre aussi le régulateur 5V entre la pile 9V et le pic)
- une fois la première pression détectée le PIC reste allumé.
- une nouvelle pression remet l'ensemble du dispositif en sommeil par  
détection d'une transition franche sur une broche du PIC (c'est là que  
je m'arrache les cheveux).
Voyez-vous un moyen de faire ça ? J'ai essayé toutes sortes de trucs  
depuis hier avec des BS170 et BS250 mais là j'avoue que l'excitation  
des premières heures va finir par laisser la place à la frustration...

Si ça inspire quelqu'un...



Re: ON/OFF sans interrupteur
Salut,
en gros, à chaque appui tu allume ou éteint alternativement le montage ?
Là, comme ça, je pense à une bascule JK en CMOS (un circuit de la série  
"4000"), suivi d'un transistor PMOS qui coupe le positif de  
l'alimentation (le NMOS coupe le négatif...)


Le 23/01/2013 13:36, val a écrit :
Quoted text here. Click to load it

Re: ON/OFF sans interrupteur
Pascal06 a écrit le 23/01/2013 :
Quoted text here. Click to load it

Oui.

Là je vois pas trop comment c'est cablé. J'ai l'impression que tu es  
obligé de laisser le "4000" sous tension en permanence, et ça doit  
consommer bien plus que 1 uA, non ?



Re: ON/OFF sans interrupteur
Le Wed, 23 Jan 2013 14:36:03 +0100, val a écrit :

Quoted text here. Click to load it

le "4000" consommera moins que les réguls même à vide. C'est plutôt la  
solution.

Comme le "4000" est en statique tu ne dois pas être loin du µA.

Re: ON/OFF sans interrupteur
"val" :

Quoted text here. Click to load it

Proposition (le PNP est remplacable par un MOS)
http://cjoint.com/data/0AxsLqgaJBf_0.jpg

L'alim arrive sur J2 et J5.
Le pic est alimenté entre J3 et J6.
J1 va sur une entrée du PIC pour la détection de l'appui sur le BP
J4 va sur une sortie du PIC pour commander Q1.

ON
Tu appuies sur le BP, le PIC est alimenté via J3 et
polarise Q1 via R3/J4 pour le maintenir conducteur.
Tu relâches le BP, le PIC reste alimenté via Q1.

OFF
Tu appuies sur le BP, le PIC détecte cet appui via J1 et bloque Q1.
La détermination de la transition voulue (OFF/ON et ON/OFF)
se fait par soft, par exemple en la mémorisant
sur un bit non volatile, interne au PIC (EEprom)

Mais vu que tu as déjà prévu un BP, pourquoi ne pas
le remplacer directement par un interrupteur bistable ?
  


Re: ON/OFF sans interrupteur
Après mûre réflexion, Jean-Christophe a écrit :
Quoted text here. Click to load it

Merci pour le schéma qui me plait parce qu'il y a peu de composants  
mais ne risque-t-on pas un courant de fuite entre le pic et la masse  
via R2+R3 ? Sinon j'ai besoin d'un étage de régul 5V entre la pile 9V  
et le pic aussi.

J'ai finalement réussi à faire un montage suivant mon chier des charges  
mais ça me prend quand même un BS170 pour isoler le GND du régulateur  
du 0V de la pile ; un BS250 piloté par le pic pour vérouiller le BS170  
en mode ON ; et enfin un PNP pour garantir une transition franche 0-5V  
quand on appuie sur le switch quand le pic est ON. 9 composants au  
total ça fait un peu usine à gaz... L'avantage c'est que la conso OFF  
est << 1µA et que le pic en mode ON n'a pas besoin de scruter le switch  
en permanence (mode sleep + Interrupt On Change sur la pinoche recevant  
la tension du switch).
J'ai testé sur une breadboard : une pression -> le pic s'allume (LED  
ON), une autre pression -> tout s'éteint & conso = bien moins que 1 µA  
(le courant de fuite du MOS avec la grille à 0V et la source à 9V en  
fait). Donc ça semble OK.

Maintenant il faut que je regarde les data sheet pour voir si tout ça  
tient la route.

Quoted text here. Click to load it

Parce que le BP est un micro switch derrière un bossage isolant.



Re: ON/OFF sans interrupteur
"val" :

Quoted text here. Click to load it


Oui, quand le PIC est OFF ...  remplacer Q1 par un MOS devrait
aider, avec résistance de rappel de l'ordre du Mohm sur la gate.

Quoted text here. Click to load it

La pile sur J2, l'entrée du régulo sur J3, et R1
remplacée par un pont pour descendre de 9V à 5V.

Quoted text here. Click to load it


Ok.
  


Re: ON/OFF sans interrupteur
et enfin un PNP pour garantir une transition franche 0-5V

cette transition franche, ça ne peut pas se gérer en soft (traitement  
anti-rebond avec un timer ?) afin de passer le PIC en sleep ?

Philippe

Re: ON/OFF sans interrupteur
Philippe a écrit le 24/01/2013 :
Quoted text here. Click to load it

Ah oui je disais franche en amplitude afin que la transition puisse  
alerter le PIC pour le tirer de son mode veille. Ça évite de scruter en  
permanence le bouton poussoir avec le CAN du pic pour voir si le niveau  
à bougé de 1 volt lors de l'appui du bouton. Sinon bien sûr on peut y  
adjoindre un anti-rebond de quelques dizaines de ms par soft.



Re: ON/OFF sans interrupteur
Le 23/01/2013 13:36, val a écrit :
Quoted text here. Click to load it
Tout cela me semble bien compliqué!! mettre le PIC en sleep ne convient  
pas ??
André

Re: ON/OFF sans interrupteur
Andre a écrit le 24/01/2013 :
Quoted text here. Click to load it

Non car il faut court-circuiter le régulateur. A moins qu'il existe des  
régulateurs 5V consommant moins que 1 µA en mode OFF.



Re: ON/OFF sans interrupteur
On 24 jan, 10:44, val :

Quoted text here. Click to load it


http://cjoint.com/data/0Ayugwj934l_0.jpg

Re: ON/OFF sans interrupteur
Jean-Christophe a écrit le 24/01/2013 :
Quoted text here. Click to load it

Merci, il faut rajouter 1 MOhm entre J53 et J55 pour garantir que la  
broche du pic en OFF soit à un potentiel proche de la masse. Sinon pour  
avoir conso <1 ou 2µA il faut prendre R58 = 4.7 ou 10 Mohm. En prenant  
le régulateur MCP1703 proposé par Robert Lacoste ça pourrait être pas  
mal.



Re: ON/OFF sans interrupteur
"val" :

| Jean-Christophe a écrit le 24/01/2013 :
|
http://cjoint.com/data/0Ayugwj934l_0.jpg

Quoted text here. Click to load it

Ben non, surtout pas : Q24 est un P-MOS
qui conduit quand J53 est à la masse.

Quand le PIC est ON (alimenté) il pull-down sa sortie
J53 au zéro logique (à la masse) pour faire conduire
Q24 et maintenir ainsi son auto-alimentation.

Quand le PIC est OFF sa sortie J53 est flottante
et le potentiel sur la gate de Q24 est maintenu
positif via R58 qui le maintient bloqué.

Le seul truc à fignoler pour l'état OFF est de *minimiser*
le courant de fuite via R59 pour que le potentiel sur
la gate de Q24 reste à la tension positive de J51.


Quoted text here. Click to load it

Ok, tu nous tiendras au courant ?
  


Re: ON/OFF sans interrupteur
Y a des gestionnaires d'alimentation, et des régulateurs à faible perte.
Les gestionnaires en veille sont autour de 1nA; et les régulateurs en
veille à moins de 1uA.

Tu as aussi des PICs ultra baisse consommation; regarde ceux qui ont une
pin d'int. Si tu arrive à utiliser l'int pour un réveil, tu aura une
veille sous les 1uA. La conso est homogène dans une gamme donnée, et varie
selon les famille; faudra donc que tu compare les 12F, et les 16F. Fais
aussi attention au fait que la conso varie ENORMEMENT selon la fréquence.
Je sais que certains 16F sont en oscilateur interne, et d'autres en
externe; et ça impacte beaucoup sur la conso.

J'avais maté tout ça en 2008; j'ai un peu oublié le détail :)

Regarde aussi du coté des surveilleurs pour accumulateurs.

--  
 >o_/ DEMAINE Benoît-Pierre (aka DoubleHP) http://benoit.demaine.info/
If computing were an exact science, IT engineers would'nt have work \_o<

We've slightly trimmed the long signature. Click to see the full one.
Re: ON/OFF sans interrupteur
Benoit-Pierre DEMAINE a écrit le 24/01/2013 :
Quoted text here. Click to load it
Si tu avait des références ça m'intéresse beaucoup. Les quelques-uns  
que j'ai pu voir avaient des courants de veille de l'ordre de 50 µA. 5V  
et moins de 1A je suis preneur.

Quoted text here. Click to load it

Ben oui on peut descendre jusqu'à 50nA avec un 12F683 en mode sleep par  
exemple, si on prend quelques précautions.
Quoted text here. Click to load it

Est-ce que tu aurais une ref là aussi afin que je sache où et quoi  
chercher ?

Merci.



Re: ON/OFF sans interrupteur
"val"  wrote in message  
Quoted text here. Click to load it

Bonjour à tous,
Voir par exemple chez Microchip le MCP1703 : Vin jusqu'à 16V, 2µA typique.

Mais par contre attention : vouloir utiliser une pile de 9V et un PIC sous  
5V dans un tel système est loin d'être une bonne idée, car la consommation  
d'un microcontrôleur chute très vite avec la tension d'alimenation.  
Alimentez le PIC sous 2V voire 2,5V et utilisez 2x1,5V comme source  
d'énergie. Ceci vous permettra en outre d'utiliser si besoin des régulateurs  
beaucoup moins gourmands, comme par exemple le MCP1710 (20nA en  
fonctionnement, mais tension d'entrée limitée à 6V). Et cela réduira aussi  
d'un facteur 10 les pertes dans le régulateur.

Autre solution :
- utiliser un régulateur avec entrée shutdown
- piloter cette entrée via deux diodes (OU) + une pulldown, l'une des diodes  
alimentée par votre bouton poussoir et l'autre par une pin du µC. Le bouton  
poussoir peut aussi aller à une pin d'entrée du µC pour l"'utiliser  
normalement dans le logiciel
- Appui sur le bouton -> alimentation du µC via la diode, le µC positionne  
sa sortie à un pour l'auto-maintien de l'alimentation
- arrêt décidé par le µC (appui long sur le bouton ou similaire), qui  
rebascule sa sortie à 0 pour se suicider en coupant son alimentation.

Cette "astuce" classique permet une consommation de repos limitée au courant  
de standby du régulateur (typiquement 10nA), sans changement vu de  
l'utilisateur (réveil en appuyant sur le bouton).

La minute de pub : si vous êtes intéressés par ce type d'astuces "ultra  
basse consommation" il y a un chapitre dédié à ce sujet dans le livre dont  
je suis l'heureux co-auteur, et qui est surement dans toutes les bonnes  
bibliothèques :

http://www.dunod.com/sciences-techniques/sciences-techniques-industrielles/electronique/ouvrages-professionnels/lecoconception-en-electroniqu

Bien cordialement,
Robert Lacoste
www.alciom.com


Re: ON/OFF sans interrupteur
Robert Lacoste a écrit le 25/01/2013 :
Quoted text here. Click to load it

Sur la même carte j'ai un ampli pour un signal analogique entre 0.5 et  
3V. L'amplification se fait à l'aide de rhéostats numériques et il faut  
donc veiller à ce que ces potars soit alimentés au-dessus de 3V. c'est  
pour ça qu'il me faut du 5V. Le 5V servira aux AOP aussi.

Quoted text here. Click to load it
http://www.dunod.com/sciences-techniques/sciences-techniques-industrielles/electronique/ouvrages-professionnels/lecoconception-en-electroniqu
Quoted text here. Click to load it

De la pub comme ça j'en veux bien tous les matins dans ma boîte aux  
lettres ;)



Site Timeline