Les aléas de la gravure au perchlo - Page 3

Do you have a question? Post it now! No Registration Necessary

Translate This Thread From French to

Threaded View
Re: Les aléas de la gravure au perchlo
Quoted text here. Click to load it

Ca devrait marcher. Un ami m'a expliquE9% une fois, aprE8%s en avoir vue
une E0% plat; avec une E0% plat, on doit donc pouvoir travailler en
directe.

Tu sais, le principe de la gravure, c'est juste d'exposer un mE9%tal
conducteur en feuille, devant un produit hautement corrosif, avec un
masque qui bloque la corrosion localement. Du moment que tu peux crE9%er
un masque couvrant, avec un matE9%riaux qui rE9%siste au corrodant ...

Donc si la cire n'aime pas le perchlo, c'est pas critique:
- faut que la cire tienne assez longtemps, 10mn, pour protE9%ger ton
conducteur (cuivre pour presque tout le monde, mais pas forcE9%ment)
- si la cire tient pas 3mn, trouver un autre corrodant que le perchlo.
Les alternatives existent.

J'ai vu des gens travailler sur l'aluminium. Tu applique ton masque
sur une feuille d'alu, tu passe E0% la gravure, tu retire le masque,
puis tu peux coller ton alu ou tu veux. L'alu n'est pas pratique pour
souder dessus, mais c'est pas un gros soucis pour certains:
- connectique de la carte par enfichement d'un bord
- contactes d'interfacage par ressort
- soudure E9%lectrique (par courant fort)

Certains n'ont pas froid aux yeux ^^ Surtout pour oser souder (E0%
l'E9%lectrique) de la FEUILLE d'alu ...

Re: Les aléas de la gravure au perch lo
Le 03/11/10 19:37, Doublehp a écrit :
Quoted text here. Click to load it





C'est pour ça que je parlais des machines à cire.
Il me semble que, comme protecteur des produits corodants, il n'y a pas
mieux.
Mais c'est vrai qu'il faut vérifier le temps que ça tient...

Quoted text here. Click to load it


:)
C'est pas le meilleur des conducteurs.

Quoted text here. Click to load it

J'ai une copine qui fait de la sculpture comme ça.

Quoted text here. Click to load it





Re: Les aléas de la gravure au perch lo
Quoted text here. Click to load it

Peut-être pour faire des faces avant ?

Re: Les aléas de la gravure au perchl o
Doublehp a écrit :

Quoted text here. Click to load it

Le système laser est basé sur une polarisation d'un tambour et c'est
cette polarisation qui, si je ne me trompe pas, doit se faire par
l'intermédiaire du corona via HT.
J'ai plus le détail exacte, mais ça doit être un truc dans le style.
Le four n'est là que pour fixer le toner sur le papier.

  Le transfert
Quoted text here. Click to load it

C'est du consommable, donc ça ne coute pas rien ...

on utilise que le four de chauffe. Le four de cuisson
Quoted text here. Click to load it
je ne vois pas bien le principe que tu utilises, d'après ce que tu dis,
tu passes la plaque dans l'imprimante laser, ce qui n'est pas la même
chose que du transfert de copie laser.
Que ca soit l'un ou l'autre, il y a production de HT et dégagement d'Ozone.
Après en fonction des imprimantes c'est plus ou moins important. Je
suppose que les nouvelles imprimantes sont moins polluantes.

Quoted text here. Click to load it
heu là tu exagères HT à 12V ;-)

  à partir de 50V, il n'y a plus débat.
que veux tu dire ?

  Pour un
Quoted text here. Click to load it

Et c'est quoi ta conclusion ?


Re: Les aléas de la gravure au perchlo
Quoted text here. Click to load it

Regarde les specs des chaines SCSI: LVD, c'est <3D%5V. HVD c'est >3D%12.
Tous les bus utilisant >12V sont considE9%rE9%s comme HVD; premier
exemple, le RS485.

Quoted text here. Click to load it

PassE9% 50V, l'E9%lectronicien est en "trE8%s" haute tension. On ne peux
plus passer des pistes E0% 0.2mm sans rE9%flE9%chir, on ne peux plus
utiliser le premier cE2%ble qui nous passe sous la main. On a de la
"haute tension", et on doit y pretter attention. (sans jeu de mot).

Quoted text here. Click to load it

"HT" est un terme "relatif". Ne pas l'utiliser sans le dE9%finir.

Avant de dire qu'une imprimante laser dE9%gage de l'ozone, faudra me
citer une rE9%fE9%rence qui dit explicitement que E7%a contient plus que du
3kV. L'industrie a toujours essayE9% de ne pas dE9%passer cette tension,
dans la mesure du possible, pour les produits vendus au grand publique.

Re: Les aléas de la gravure au perc hlo
Doublehp a écrit :
Quoted text here. Click to load it

Si on revient sur le sujet de départ, HT c'est bien en relation avec la
production d'Ozone.

Quoted text here. Click to load it

heu tu rigoles là, THT en 50V, tu devrais faire de l'ampli à Tube avec
lampe 845, c'est toujours de l'electronique et c'est proche du kV donc HT.

En electronique on dit par exemple B+ sur des schémas d'ampli à lampe ou
on a des tensions de 200 à 500V, classique.

  On ne peux
Quoted text here. Click to load it
Si à 50V ça te pose des soucis, c'est que tu dois probablement plus
bosser sur de la BT ou TBT sur circuit informatique etc.

Quoted text here. Click to load it
Oui la HT est un terme relatif, mais il était définit dans le sens que
je lui donnais à savoir dans une imprimante laser et en rapport au
dégagement d'Ozone.

Quoted text here. Click to load it

Tout ce que je peux te dire, c'est que les imprimantes laser anciennes
étaient connues pour dégager de l'Ozone.

mais j'ai probablement la réponse à ça :

"Le système employé pour charger les différents éléments d'électricité
statique était avant 1992 constitué par un fil conducteur placé à un
potentiel de plusieurs milliers de volts, ce système était nommé
"corona" en référence à l'Effet corona. Son principal inconvénient était
un dégagement d'ozone au cours de l’impression. Le corona faisait réagir
l’oxygène en le transformant en ozone. Les imprimantes étaient alors
dotées d’un filtre piège à ozone, pas toujours remplacé, n’ayant pas
d’incidence sur la qualité des impressions. Ce défaut de maintenance
pouvait poser problème surtout dans les locaux mal ventilés, l’ozone s’y
accumulant, ce qui donnait à ces locaux leur odeur caractéristique. A
partir de 1992, le fil corona a été remplacé par un rouleau souple et
conducteur nommé rouleau de transfert, directement en contact avec le
papier. Dès lors il n'y a plus de production d'ozone significative, le
filtre à ozone n'est plus requis[4]."

Et c'est bien un laser qui dessine la page sur le tambour, la
polarisation se fait ensuite pour rendre l'image magnétique et le corona
faisait la polarisation du papier pour récupérer l'image sur le papier
et la cuire en même temps dans le four.

Si plus de Corona, plus d'Ozone ...

rien à voir avec la bière ;-)

Principe idem pour les photocopieurs.

J'ai une vieille imprimante Pomme LWpro630, si je la laisse travailler
seule dans une pièce fermé, 30 minutes plus tard, tu as une belle odeur
d'Ozone ...

Re: Les aléas de la gravure au perchlo

Quoted text here. Click to load it


Là tu éxagères un tantinet ;-)
Ce n'est jamais qu'une solution de soude
( hydroxyde de sodium ) à quelques grammes par litre...
A éviter comme apéro ou lotion de rasge certes,
mais pas de quoi parler de "forte toxicité"

Ceci dit , la méthode par transfert de toner semble
effectivement séduisante. Faudra que j'essaie un jour ...

Franck


Re: Les aléas de la gravure au perchl o
Tests fait, ça dépend des cartes : c'est bien une sorte de pellicule bizarre
qui reste après que la résine soit révélée. Ça fait des tâches cuivrées sur
le board, et c'est ch...

Solution : frotter la carte sous l'eau doucement, mais totalement et
'correctement' avec un coton, afin d'en venir a bout !

Je me demande si c'est pas a cause des nouvelles cartes RoHS, les vielles ne
le faisaient pas apparemment ?

-- cLx


On 02/11/2010 12:03, cLx wrote:
Quoted text here. Click to load it

Re: Les aléas de la gravure au perchl o
Bonjour CLX

pour moi j'ai toujours eu ce phénomène plus ou moins marqué avec des
'anciennes cartes et des récentes.

je ne pense pas que le RoHS soit en cause, car il n'y pas de plomb.

je pense que les températures, et la qualité du révélateur est dans une
bonne part a ces phénomènes


pour ma part j'utilise depuis toujours des cartes présensibilisées "bungard"

http://bungard.de/index.php?option=com_content&view=article&id25%&Itemid76%&lang=english


j'essuie avec un doigt car comme dit précédemment on sent le doigt
'crisser' quand c'est propre :-)


après le résultat est très satisfaisant. ( double face )

http://cjoint.com/data/0lhjQnBPouM.htm


Bon dimanche

Claude


cLx a écrit:
Quoted text here. Click to load it


Re: Les aléas de la gravure au perchl o
Quoted text here. Click to load it

D'accord. Dans ce cas, il n'y a que différentes qualité de résines, parce
qu'entre certaines plaques ça le fait, ou pas.

Voilà ce qu'à a donné un essai, hier :
http://clx.shacknet.nu/random/img_0061.jpg

La "pellicule grasse" a été enlevé manuellement avec un coton, sous un flux
d'eau (mais sur les bords y'en a un qui peu a été oublié, près du réglet).

Quoted text here. Click to load it

Compatibilité révélateur/résine ? Le produit utilisé était neuf et révélait
sans problème les cartes..

Quoted text here. Click to load it
http://bungard.de/index.php?option=com_content&view=article&id25%&Itemid76%&lang=english

OK!
Ici, c'était des cartes trouvables chez Selectronic.


Quoted text here. Click to load it

Ouais mais le risque c'est d'oublier de passer a un endroit ^^'


Quoted text here. Click to load it

Et étamé au fer ! ^^

Quoted text here. Click to load it

Merci, a vous aussi!

--
cLx



Quoted text here. Click to load it

Re: Les aléas de la gravure au perchl o
Bonjour CLX

belle carte chez toi

effectivement étamage au fer.

si on essuie avec le doigt et que 'on écoute....  toute la plaque doit
'couiner' et l'on sent aussi le doigt qui ne glisse plus...

de plus quand je fais des petites série, comme je fais le gravage au
perchlo tout à la fin, je garde mes plaques révélées humides, c-a-d que
je les laisse dans un papier ménage qui me sert après à les essuier.

Bon dimanche

Claude





cLx a écrit:
Quoted text here. Click to load it


Re: Les aléas de la gravure au perchl o
Quoted text here. Click to load it

Merci! J'ai hâte de la monter avec tout ce CMS et le 450V généré a coté de la
logique, mrr ^^

Quoted text here. Click to load it

D'accord.



Marrant, chez nous les anciens du club nous disent de sécher les cartes au
sèche-cheveux pour que la résine résiste mieux !

A+

cLx

Re: Les aléas de la gravure au perchl o
Quoted text here. Click to load it

D'ailleurs montée et fonctionnelle depuis un certain moment :
http://clx.freeshell.org/geigercounter.html

A+

--
cLx


Quoted text here. Click to load it
We've slightly trimmed the long signature. Click to see the full one.
Re: Les aléas de la gravure au perchlo
Claude a ecrit

Quoted text here. Click to load it
Bonjour
mais qu'est ce que c'est que ce "truc"  ? :oÞ :oÞ
:')
Rvl



Re: Les aléas de la gravure au perchl o
cLx a écrit :
Quoted text here. Click to load it

C'est bizarre ton truc, je n'ai jamais eu ce genre de problème.
Tu as probablement un soucis sur un bain ...

Mais vu qu'il n'y a qu'à flasher la carte et la révéler dans la soude,
je vois pas où tu peux te tromper. Sauf sur la qualité du produit de
base, la T° du local etc...

Quoted text here. Click to load it

Il n'y a pas de RoHS pour les cartes de CI, c'est du cuivre et la couche
sensible, c'est un diazoique avec du PVA.

Donc rien à voir ...

Re: Les aléas de la gravure au perchl o
Quoted text here. Click to load it

J'aimerais bien avoir un peu plus de précisions sur 'diazoique' et PVA ?

Re: Les aléas de la gravure au perchl o
cLx a écrit :
Quoted text here. Click to load it

Heu là c'est de la chimie un peu complexe (pour le diazo)

PVA c'est Alcool polyvinylique, c'est la base de la couche sensible et
le diazo c'est la méthode pour sensibiliser.

Après rien ne dis que c'est effectivement cette méthode qui est
utilisée, il y en a beaucoup d'autre et certaine modifiée par
l'ingénieur chimiste de la boutique etc.

Sinon j'ai regardé ta photo de CI, j'avais pas compris ce que tu voulais
dire par trace de cuivre.

Au vu de ta photo, je dirai que ça peut venir

1) d'un défaut de film, de contact du film (vérifier à la loupe ou au
compte fil).

2) d'un mauvais dépouillage de la couche insensibilisé lors de la
révélation. Ne pas hésiter à aider le dépouillement avec un mouvement de
la cuve (avant en arrière) voir avec un coton en frottant légèrement.

3) du couche sensible ancienne ou de mauvaise qualité, ou d'une
incompatibilité avec révélateur (mais j'en doute en fait).

Mon avis que tu dois pas bien faire le dépouillement ou que ton film est
poreux à la lumière avec un temps de pose trop long.

t'es à combien au temps de pose de flash ?

utilises tu du perchlo pour gravure ?

+1

Re: Les aléas de la gravure au perchl o
Quoted text here. Click to load it

Dans le texte, du cuivre ne part pas. Ça colle tout a fait avec l'histoire de
la pellicule grasse qu'il faut enlever en frottant avec le doigt (juste que
j'en ai oublié sur le bord de la plaque, heureusement où ça ne gène pas,
voire ce qui sera découpé).

Quoted text here. Click to load it

Quel film ?

Quoted text here. Click to load it

Bien entendu !

Quoted text here. Click to load it

Sur certaines plaques (dont celle là, achetée a Selectronic) il faut vraiment
passer du coton, mais vraiment passer partout (voir le message de Claude et
sa méthode du doigt qui crisse :), sur d'autres, absolument pas besoin (cas
de la carte que j'avais acheté a ED, sans vouloir leur faire de la pub, ou
des vielles plaques de récup qui sont dans un carton depuis des années)

Quoted text here. Click to load it

Non : plaque récente.

Quoted text here. Click to load it

Je n'exclue pas cette possibilité : le révélateur chez nous est de la lessive
de soude toute bête diluée a ce qu'il faut. Par contre, il est pas impossible
que dans le révélateur manque quelque chose pour venir a bout de la
"pellicule grasse qu'il faut enlever avec son doigt jusqu'à ce qu'il crisse".

Quoted text here. Click to load it

Nah, ça va. Le plan de masse a l'air un peu rugeux parce que j'ai pas enlevé
la résine pour que le cuivre ne s'oxyde pas a l'air jusqu'à la semaine
prochaine, surtout qu'il faut que je découpe des parties au massicot puis a
la scie a chantourner.

Quoted text here. Click to load it

2'30" avec deux couches de calques par face de CI. Avec une seule couche de
calque, 1'45" (mais j'ai du faire deux couches pour des raisons
d'imprimante), encre coté cuivre bien entendu.

Quoted text here. Click to load it

Oui.


Plus un sur quoi ?

A+

--
cLx

Re: Les aléas de la gravure au perchl o
cLx a écrit :

Quoted text here. Click to load it
c'est à toi de le savoir ?????

Quoted text here. Click to load it
Par principe je frotte toujours mes plaques pour aider au développement
et bien évidemment si tu oublies un endroit, ça débouchera pas.
Après si tu veux vraiment pas y toucher, il suffit d'augmenter la
concentration de soude dans ton bain de dépouillement.

Quoted text here. Click to load it
Non, je n'y crois pas un instant, ce que tu appels une pellicules
grasse, c'est le mélange de la soude et de l'émulsion qui n'a pas tenue.
Ne pas oublier aussi que la soude est à manipuler avec des gants.

Quoted text here. Click to load it
c'est quoi le rapport avec un temps d'exposition ?
Quoted text here. Click to load it
temps relativement cours, mais voir avec ce que tu as comme source de
lumière.

je fais un flash avec lampe halogène 250W à 5minutes et ça marche à
chaque fois.

Quoted text here. Click to load it
%-)

???????????????????

Re: Les aléas de la gravure au perchl o
pickup yours ears a écrit:
Quoted text here. Click to load it

Le mot 'film' est un peu générique ! Je voudrais savoir si tu parles du film
de résine photosensible sur les plaques, du film de protection qui est enlevé
juste avant d'exposer, ou bien du calque avec le typon imprimé ?

Quoted text here. Click to load it

Intéressant a savoir... Et c'est bien ch... de devoir faire ça, parce que si
on n'oublie qu'un seul cm²...

Quoted text here. Click to load it

Ça pourrait être pratique ! Jusqu'où peut-on monter ?

Quoted text here. Click to load it

Il y avait des guillemets.

Quoted text here. Click to load it

Bien entendu. (les gants sont utiles aussi pour le passage au perchlo
d'ailleurs, parce que ça tache fort!)

Quoted text here. Click to load it
prochaine.
Quoted text here. Click to load it

Si le temps d'exposition est trop long, les premières parties a en pâtir sont
les plans de masses parce que l'imprimante n'est pas capable de bien noicir
de grosses zones... Mais là ils vont plutôt bien, et donc j'imagine que sur
la photo c'est la résine qui donne cet effet. Les détails minuscules
apparaissent bien. De toutes façon c'est pas le problème dont on parle là.

Quoted text here. Click to load it

Insoleuse a tiroir double face avec vide d'air 'pro' d'il y a quelques années
comprenant un bon nombre de tubes UV.

Quoted text here. Click to load it
fois.

OK. Et pour le double face avec des pistes très fines, comment tu alignes ?

-- cLx

Site Timeline