commutation avec des FETS

Do you have a question? Post it now! No Registration Necessary

Translate This Thread From French to

Threaded View
Bonjour,

J'aimerais pouvoir commuter l'amplification d'un signal analogique en  
commandant le switch avec un µC. Disons que j'ai un ampli op avec 2  
résistances de 10 k et 100k dans la boucle de rétroaction pour  
l'amplification. Le zéro du signal analogique est à peu près à 1.7 Volt  
et il peut varier entre 0.4 et 3V une fois amplifié par 10. Voyez-vous  
comment je pourrais changer de calibre entre une amplification x1 et  
x10 ? Y aurait-il moyen de faire ça avec des FETs sans altérer le  
signal ?
Par exemple si j'utilise un BS250 et que je mets la grille à +5V le  
transistor agit comme un contact ouvert et ça désactive un calibre.  
Maintenant si je mets la grille à 0V est-ce qu'il se comportera comme  
un interupteur fermé ? Voyez-vous un moyen simple de faire ça sans  
passer par des relais (j'ai un problème de place)?



Re: commutation avec des FETS
Le 16/01/2013 12:00, val a écrit :
Quoted text here. Click to load it

Bonsoir Val, quelques pistes :
http://www.allaboutcircuits.com/worksheets/jfet.html

http://www.neatcircuits.com/audiosw/index.html

http://www.diystompboxes.com/smfforum/index.php?topic95%789.msg830793 ;topicseen

http://www.eeweb.com/blog/circuit_projects/soft-action-mute-switch




Re: commutation avec des FETS
On 16 jan, 12:00, val :

Quoted text here. Click to load it

Oui c'est une bonne piste. Un FET à grille isolée dans
la boucle de feed-back de l'AOP avec la source sur
l'entrée '-' (pour un AOP monté en ampli inverseur)
et le drain sur la sortie de l'AOP pour que le Vgs
de repos du FET soit connu. Dans le cas où les signaux
en entrée d'AOP ne sont pas polarisés autour du zéro volt
de l'alim de l'AOP, tenir compte de cette tension de décalage
pour la commande de grille du FET. S'il y a une tension
continue de décalage il faut qu'elle soit connue et stable.
(sinon le gain changera en fonction de cette tension)

A propos de la distorsion qu'introduit un tel montage,
vérifier les specs du FET en fonction de la tension
maximale du signal en sortie de l'AOP. Le cas échéant
tu peux utiliser un truc genre 4066 pour commuter tes
deux résistances de gain (par exemple: si l'AOP est
alimenté en symétrique +5V -5V alors le 4066 doit être
alimenté sur ces mêmes lignes (et non pas entre +5V
et masse ou entre masse et -5V) et les signaux de commande
des portes du 4066 doivent évoluer entre ces tensions-là.

On fait aussi des VCA avec un FET dans la boucle de
contre-réaction entre sortie et entrée'-' de l'AOP
(avec une résistance talon en série dans le drain
et une autre en parallèle sur drain/source pour
fixer les gains min et max) et on commande le gain
de l'AOP via la tension Vgs sur le FET, l'avantage
est d'avoir ainsi un gain contrôlable en *continu*
au lieu d'un simple choix binaire entre 2 gains fixes.


Re: commutation avec des FETS
On 16 jan, 12:00, val :

Quoted text here. Click to load it

Jette un oeil sur le chip AD633 qui est
un multiplicateur analogique 4 quadrants :
là c'est le grand luxe car tu n'as plus aucun
problème de distorsion pour des amplitudes de
signaux allant jusqu'à celles de la tension d'alim.
( si tout est correctement polarisé - bien sûr )

http://www.analog.com/static/imported-files/data_sheets/AD633.pdf

Re: commutation avec des FETS
"val"  wrote in message  
Quoted text here. Click to load it

Bonjour,

Un FET peut effectivement être utilisé dans cette application, par contre  
attention à sa tension de polarisation : le FET commutera que si sa tension  
de gate est suffisamment éloignée de la tension de la drain. En pratique, si  
la tension aux bornes du FET peut se rapprocher de 0V ou de Vcc, cela impose  
une tension de pilotage plus basse que 0V ou plus haute que Vcc selon la  
polarité du FET... Comme dit précédemment un commutateur à FET type 4066 ou  
similaire plus récent peut être plus simple à utiliser. Enfin reste la  
solution la plus performante et la plus flexible : utiliser un VGA (variable  
gain amplifier) à commande numérique directe. Ce type de composant permet de  
régler le gain de l'ampli soit par des pins de commande soit par un bus  
série. Cf par exemple chez ADI (www.analog.com/vga). Un exemple : AD8324,  
gain programmable de -25 à +33 dB par pas de 1dB via une interface SPI avec  
une bande passante de 100Mhz, le tout moins 1,5$ en volume... Pourquoi se  
priver ?

Cordialement,
Robert Lacoste
www.alciom.com


Re: commutation avec des FETS
On 17 jan, 10:34, "Robert Lacoste" :

Quoted text here. Click to load it

Ce n'est pas le  Vgs  qui importe ?


Re: commutation avec des FETS

"Jean-Christophe"  wrote in message  

On 17 jan, 10:34, "Robert Lacoste" :

Quoted text here. Click to load it


Oui bien sûr, mes excuses les plus plates, click trop rapide sur  
"envoyer"...



Re: commutation avec des FETS
On 21 jan, 09:07, "Robert Lacoste" :

Quoted text here. Click to load it

| Ce n'est pas le  Vgs  qui importe ?

Quoted text here. Click to load it

Tu avais déjà le doigt sur la gâchette ?
Comme quoi, un drain peut en cacher un autre.
( ca coule de source )

Re: commutation avec des FETS
Robert Lacoste avait énoncé :
Quoted text here. Click to load it

Ah oui merci j'avais pas pensé à ça. Je vais faire un essai avec un  
PFET pour voir jusqu'à où on peut descendre sans altérer le signal. Je  
suppose qu'avec la grille à 0V et le signal min à 0.5V ça va être trop  
juste...

Cela dit je crois que je vais procéder différemment car les résistances  
commandant le gain sont des rhéostats numériques 7 bits 100kohm (un  
MCP4432 de microchip je crois) et je peux faire mes deux résistances de  
gain (5k et 50k)dans la boucle en mettant 3 potar en série avec une  
R10k en parallèle sur le deuxième et une R1k sur le troisième pour un  
ajustement fin. Ensuite plus qu'à commander directement les potar pour  
avoir le gain voulu. Ça sera plus facile. C'est marrant, c'est souvent  
en se forçant à écrire les choses qu'on découvre qu'il y a plus  
simple...



Site Timeline