Bilan "professionnel"... - Page 3

Do you have a question? Post it now! No Registration Necessary

Translate This Thread From French to

Threaded View
Re: HC : Re: Bilan "professionnel"...
Jean-Christophe a tapoté du bout de ses petites papattes :
Quoted text here. Click to load it

Et tout ça sur un dil 8 broches (pour les plus petits), c'est ça qui
m'a bluffé au début.
Pour moi, un chip de cette taille c'était juste assez pour tenir un AOP
ou un comparateur (ou un 555).

--
LeLapin



Re: HC : Re: Bilan "professionnel"...
On May 8, 10:47 am, LeLapin

Quoted text here. Click to load it

Oui, on ne s'imagine pas qu'il s'agit d'un uC complet.
Il y a aussi des monstres E0% 128 broches en boitier
CMS ultra-plat d'environ un cm2 sur un mm de haut,
qui consomment quelques uA et tournent E0% plus de 32 MHz.
Pour moi, le problE8%me est de pouvoir souder un tel truc,
la petitesse des pins va au-delE0% de mes pauvres yeux :
lors de la phase de dE9%v du proto j'utilise un mini
PCB pour adapter le chip sur un support DIL ...


Re: HC : Re: Bilan "professionnel"...
Jean-Christophe a tapoté du bout de ses petites papattes :
Quoted text here. Click to load it

Chez moi ça y est c'est réglé, j'ai désormais des lunettes pour voir de
près. Je suis casse-couilles, comme papa.

--
LeLapin



Re: HC : Re: Bilan "professionnel"...
On May 8, 11:26A0%am, LeLapin

Quoted text here. Click to load it

J'ai une grosse bino avec E9%clairage,
mais ca me brouille l'E9%coute  :o)
Pour souder convenablement une centaine de broches
minuscules espacE9%es d'une fraction de millimE8%tre,
mEA%me avec une panne de fer trE9%s fine, c'est pas top.

Re: Bilan "professionnel"...
On May 4, 1:05 am, John

Quoted text here. Click to load it

Tout E0% fait d'accord.

Il y a quelques annE9%es je me suis renseignE9%
pour faire une VAE et la premiE8%re chose que
l'on m'a dit est que cela me couterait 600 Euros !

A l'E9%poque j'E9%tais au chF4%mage et les Assedic
ne donnent pas un kopec pour financer cette VAE.
Alors que pendant 25 ans j'ai bossE9% et cF4%tisE9%
pour entretenir des fonctionnaires dont le seul
retour aura E9%tE9% de m'enfoncer la tEA%te sous l'eau.

Quoted text here. Click to load it

Exact. Comme une businness company.
Merci le modE8%le AmE9%ricain !
N'oublions pas, mes frEA%res, que ces supermen
qui servent de modE8%le E0% nos brillants E9%narques,
ont plantE9% la totalitE9% de l'E9%conomie mondiale,
et que grE2%ce E0% eux les Chinois rachE8%tent la planE8%te
morceau par morceau, ca fait assez mal au cul.

Quoted text here. Click to load it

ArrEA%te, on va croire que c'est moi qui poste
sous un faux pseudo (on m'a dE9%ja fait le coup)

Re: Bilan "professionnel"...
On May 4, 10:58A0%pm, Jean-Christophe

Quoted text here. Click to load it

J'ajoute - pour les malcomprenants -
que je ne vois pas pourquoi je devrais payer
pour faire reconnaitre ce qui est un fait E9%tabli.
C'est du vol.

Re: Bilan "professionnel"...
Le 04/05/2011 à 22:58, Jean-Christophe a écrit :
Quoted text here. Click to load it

Bonsoir,

C'est pourtant explicitement prévu (mais c'est peut-être plus récent que
votre démarche ?):

http://www.vaeguidepratique.fr/vae-financement.htm#demandeuremploi

http://info.assedic.fr/unijuridis/travail/pdf/Ntc264.pdf (document
datant de mai 2008 apparemment).


Quoted text here. Click to load it

Je vous suis totalement sur ce point. S'il y a des gens qui devraient
bénéficier d'une prise en charge à ce niveau, ce sont bien les
demandeurs d'emploi qui ont décidé de mettre à profit leur période de
chômage pour faire valider les acquis d'une expérience professionnelle
et les transformer en diplôme.

Cordialement,

--
Bruno Tréguier

Re: Bilan "professionnel"...
Bruno Tréguier a tapoté du bout de ses petites papattes :
Quoted text here. Click to load it

Il y a aussi, en annexe (donc sans exclure ce que tu dis) le cas des
personnes qui n'ont pas de diplômes, ont longtemps travaillé dans une
même entreprise dans un sous-domaine très partiel, ont vu leur
rémunération suivre ce domaine au fur et à mesure de leur expérience
(dans lequel ils sont indéniablement bons), mais qu'on pourrait coller
devant une poignée de composants électroniques qu'ils ne sauraient rien
en faire par eux-mêmes.
Le jour où la boite ferme (par exemple parce que le domaine n'est plus
d'actualité), on se retrouve avec une chiée de quadras/quinquas avec un
titre d'électrotechnicien maison mais un domaine de compétences épais
comme une feuille de papier.
J'en parle parce que j'ai vécu ça. Moi je m'en suis sorti parce que je
venais de la vraie électronique (sans parler des autres cordes à mon
arc), mais parmi la charrette, celui qui s'en est sorti le mieux est
devenu câbleur, et encore, avec une formation complémentaire, et tout
ça pour un salaire divisé par deux.

Alors, VAP, VAE... quand c'est pour s'entendre dire "mais mon bon
monsieur, vous êtes peut-être un cador dans votre domaine, c'est juste
qu'il n'existe plus"...!

--
LeLapin



Re: Bilan "professionnel"...
LeLapin a écrit :

Quoted text here. Click to load it

Encore un exemple des nombreux cas de figures qui font que la VAE n'est
pas la solution à tout.

Autre exemple aussi, cas d'un gars qui fait une démarche de formation
Niveau I et qui, le temps de passer son diplôme voit sa branche
disparaitre au profit d'une autre. Résultat Bac+ 4 ou 5 inutile ...

Re: Bilan "professionnel"...
On May 5, 1:07 am, Bruno TrE9%guier

| les Assedic ne donnent pas un kopec pour financer cette VAE.

Quoted text here. Click to load it

Exact, c'E9%tait vers 2005.

Quoted text here. Click to load it

Je ne suis pas d'accord : ce devrait EA%tre
pour tout le monde - et gratuitement -
car il s'agit de formaliser ce qui est DEJA aquis.
Faire payer aux gens une chose
qui leur appartient dE9%ja, c'est du vol.

Re: Bilan "professionnel"...
Jean-Christophe a écrit :
Quoted text here. Click to load it

Oui c'est en ça aussi que c'est une "vaste blague" ou un "foutage de
gueule ".

Ce point avait soulevé pas mal de réaction lors de la création de la VAE.

Mais depuis tout à été oublié ...

Comme pas mal d'autres choses d'ailleurs.


Re: Bilan "professionnel"...
Le 05/05/2011 à 23:09, John a écrit :
Quoted text here. Click to load it

Je ne trouve pas choquant qu'il y ait des coûts associés à cette
démarche, ils sont réels: il y a quelques frais administratifs
(minimes), il faut comptabiliser le temps de l'accompagnateur s'il y en
a un, celui du jury pour la lecture du dossier et la soutenance de
validation (qui entraîne parfois des frais de déplacement), mais là où
ça pèche, c'est que:

1) ça ne devrait pas être à la personne demandant une validation
d'assumer ces coûts ;

2) les tarifs pratiqués par les différents certificateurs ne sont jamais
justifiés, et sont très rarement en rapport avec des coûts réels. Pour
John: si j'ai une chose à reprocher aux certificateurs, c'est cette opacité.

Je ne change pas pour autant d'avis sur le dispositif lui-même, mais il
est probable que l'accès pourrait en être facilité/amélioré, en assurant
une possibilité de financement pour tous les cas (salarié, non salarié,
etc.), une fois la recevabilité acquise.

Cordialement,

--
Bruno Tréguier

Re: Bilan "professionnel"...
Quoted text here. Click to load it

Salut Bruno,

Vous êtes vraiment un as en communication non violente et constructive,
chapeau !!

CK, impressionné !



Re: Bilan "professionnel"...
Le 06/05/2011 à 6:26, kiriak a écrit :
Quoted text here. Click to load it

Bonjour CK,



Et pourtant ça n'était pas dans les compétences demandées par la fiche
RNCP du diplôme que j'ai passé... ;-)

C'est très sympa de votre part en tout cas, mais là comme vous avez pu
le voir, j'ai atteint mes limites. Je ne ferai pas partie du casting de
la saison 2 du "passionnant trhiller", ne m'en veuillez pas. Les
attaques ad-hominem, ça va 5 minutes, mais pas plus.

Bonne journée !

Cordialement,

--
Bruno Tréguier

Re: Bilan "professionnel"...
Le 05/05/2011 à 22:40, Jean-Christophe a écrit :
Quoted text here. Click to load it

Je me suis mal fait comprendre je pense. Je disais juste que s'il y
avait un choix à faire, les chômeurs devraient être prioritaires à ce
niveau, mais sur le fond je suis d'accord avec vous.

Cordialement,

Re: Bilan "professionnel"...
Jean-Christophe a tapoté du bout de ses petites papattes :
Quoted text here. Click to load it

Ne te vante pas trop, tu n'étais pas le premier à dire du mal du niveau
actuel des diplômes en électronique (et dans d'autres domaines aussi
d'ailleurs). Je crois même me souvenir qu'il y avait quasi-unanimité
sur le sujet dès qu'un fil l'abordait.

--
LeLapin



Re: Bilan "professionnel"...

Quoted text here. Click to load it

Normal, si tu ne dégrades pas le niveau du diplôme, tu ne sors plus
aucun diplômé tellement le niveau des étudiants a baissé. Et ceci autant
en école d'ingé qu'à la fac.

Je pense qu'il est urgent de réformer le concours ENSI pour voir revenir
des étudiants passionnés par ce qu'ils font et pas juste des mecs bon en
maths en terminale juste passionné par le future paye.

Laurent

Re: Bilan "professionnel"...
essomba84 a écrit :
Quoted text here. Click to load it

Oui tout à fait d'accord avec toi...

Re: Bilan "professionnel"...
le vendredi 6 mai 2011 09:36, essomba84 s'est penché sur son écritoire numérique:

Quoted text here. Click to load it

Pline l'ancien disait déjà que Pline le jeune était un ignorant.
Le niveau ne cesse de monter et le savoir acceptable en 1975 pour
intégrer une école ne permetrait plus aujourd'ui d'y entrer.

  Il faut se garder de ces lieux communs qui ne satisfont que les vieux
qui les ânonnent. Je serai bien incapable de réussir aujourd'hui le
concours que j'ai eu en 1975 sur le seul savoir que j'avais en 1975.

Ce qui manque le plus dans la tête d'un + de 50 ans:
le souvenir qu'il fut un jour un débutant.

--

http://www.youtube.com/watch?v=2RpHLRRN9BE

    Philippe Vessaire  Ò¿Ó¬

Re: Bilan "professionnel"...
Quoted text here. Click to load it
numérique:
Quoted text here. Click to load it

si tu veux.

Hormis que je n'ai pas 50 ans mais 30 et que j'enseigne en école
d'ingénieur et à la fac et ce, depuis 6 ans (début de doctorat).

Et bien je trouve que le niveau ne cesse de baisser dans mon domaine
(l'informatique). Les étudiants n'ont plus aucune culture générale dans
le domaine (il faut leur expliquer ce qu'est un serveur FTP en 2ième
année d'école d'ingé) et je te garantie que le niveau demandé au examen
est d'une faiblesse affligeante.

Des enseignants ont demandé à des étudiants de 2ieme année d'école
d'ingé de mettre au point un schéma de verrou réentrant (durée examen:
2h). Moyenne de la promo: 3/20. Les étudiants se sont plaint que le
niveau est trop haut.
On pourrait dire qu'il est nul. Hormis que c'est pareil dans les autres
disciplines.

Les étudiants sont sélectionnés sur leur niveau de mathématiques en
sortie de terminale. Et suite à cette sélection il est évident qu'on
rate les meilleurs. Car les meilleurs en maths ne sont généralement pas
les meilleurs en informatique.
A chacun son domaine. Mais les gens qui font les concours ne l'ont pas
encore compris.

Je rêve d'un concours où si le mec il veut faire de l'informatique ben
le plus gros coefficient c'est l'informatique. Mais bon... je rêve...

Laurent

Site Timeline